Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Die Welt: la popularité de Porochenko en chute libre

© AP Photo / Kirill Kudryavtsev, PoolПетр Порошенко на переговорах в "нормандском формате" в Минске
Петр Порошенко на переговорах в нормандском формате в Минске - Sputnik France
S'abonner
La popularité du président ukrainien Piotr Porochenko décline à vue d'œil. Elu il y a un an, il n'a pratiquement tenu aucune de ses promesses.

Le président Piotr Porochenko n'a pas justifié les attentes des Ukrainiens, constate le quotidien allemand Die Welt.

En votant pour Piotr Porochenko le 25 mai 2014, de nombreux Ukrainiens croyaient soutenir un homme fort. Un homme capable de régler vite tous leurs problèmes. Or, ce dernier n'a pas justifié leurs attentes.

Nikolaï Azarov, ex-premier ministre ukrainien - Sputnik France
Azarov: Porochenko et Timochenko capables de ruiner définitivement l'Ukraine
Si, il y a un an, Piotr Porochenko a recueilli 54,7% des voix, ce qui lui a permis de remporter l'élection présidentielle dès le premier tour, aujourd'hui, sa cote de popularité est inférieure à 15%.

Au lendemain de sa victoire, le nouveau président a promis de vendre ses nombreuses entreprises, dont la fabrique de chocolat Roshen et l'usine de constructions mécaniques Leninskaïa Kouznia. Cependant, il n'a jamais tenu sa parole. Aucun progrès n'est constaté non plus dans la lutte contre la corruption annoncée à cor et à cri par le chef de l'Etat ukrainien.

Armed activists of the nationalist militia Right Sector take position in the site of unrest in Mukachevo, Western Ukraine, Saturday, July 11, 2015 - Sputnik France
Spiegel: la fusillade de Moukatchevo, répétition d'un coup d'Etat
Mais ce n'est pas encore tout. Ces derniers temps, on a vu apparaître une série de conflits latents que le président est obligé de régler. Le conflit de Moukatchevo, (ouest du pays) entre la mafia locale et les nationalistes de Secteur droit (Pravy Sektor) a provoqué un scandale retentissant.

L'incapacité du président ukrainien à tenir ses promesses et — en premier lieu- à mettre un terme à la guerre dans le Donbass est perçue par de nombreux Ukrainiens comme un signe de faiblesse.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала