Ukraine: une nouvelle guerre civile en gestation

© Sputnik . Stringer / Aller dans la banque de photosPravy Sektor
Pravy Sektor - Sputnik Afrique
De plus en plus nombreux en Ukraine, les ultras empêchent Piotr Porochenko d'engager des négociations avec les représentants du Donbass, bien que le président ukrainien soit visiblement fatigué de la guerre, estime l'historien américain Stephen F. Cohen.

Ce qui se produit à présent en Ukraine est sans doute le début d'une deuxième guerre civile, a déclaré l'universitaire américain Stephen F. Cohen dans une émission de John Batchelor.

"Ce serait une guerre entre le gouvernement de Kiev, épaulé par Washington, et le mouvement ultranationaliste, dont les rangs ne cessent de grossir", a estimé M.Cohen.

Митинг За единую Украину в Днепропетровске - Sputnik Afrique
Pravy Sektor: la révolution en Ukraine n'est pas encore terminée
Selon l'expert, le groupe Pravy Sektor (Secteur droit), qui compte également des néonazis dans ses rangs, est sans doute le plus influent au sein de ce mouvement ultranationaliste.

"De toute évidence, Piotr Porochenko est fatigué par la guerre et aspire à appliquer les accords de Minsk, comprenant que c'est l'unique moyen de garder son poste de président. Néanmoins, les ultras ne lui permettent pas d'engager des négociations avec les représentants du Donbass, bien que ce soit l'une des clauses des ententes de février", constate l'historien.

Dans ce contexte, M.Cohen invite les politiciens américains appelant à livrer des armes en Ukraine à bien réfléchir où iraient ces armes: au régime de Porochenko ou à Pravy Sektor. 

Quant à la vision du conflit ukrainien par les Etats-Unis et l'Europe, M.Cohen constate que les divergences y augmentent, ce qui signifie que la politique américaine à l'égard de la Russie et de l'Ukraine fait faillite.

Les combattants de Pravy Sektor ont participé aux affrontements les plus sanglants avec les insurgés lors du conflit dans le sud-est de l'Ukraine. Kiev essaye de calmer les ultranationalistes, qui affirment que le président Porochenko conduit le pays vers la catastrophe.

Le groupe Pravy Sektor est interdit en Russie. Les combattants du groupe ont pris part à des affrontements non seulement avec les indépendantistes dans le Donbass, mais aussi avec la police ukrainienne.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала