Tsipras: la crise migratoire, résultat de l'ingérence au Proche-Orient

© AP Photo / Yorgos KarahalisGreece's Prime minister Alexis Tsipras presides over a ministerial meeting regarding the migration crisis in Athens, Friday, Aug. 7, 2015.
Greece's Prime minister Alexis Tsipras presides over a ministerial meeting regarding the migration crisis in Athens, Friday, Aug. 7, 2015. - Sputnik France
Le problème des migrants dépasse la Grèce. C'est un problème international, un problème européen, a indiqué le premier ministre grec Alexis Tsipras, appelant à la solidarité européenne pour le résoudre.

La Grèce est un pays qui subit une crise économique, tout en faisant face à une crise humanitaire déclenchée par des flux croissants de migrants et réfugiés qui entrent en Europe, a déclaré vendredi le premier ministre grec Alexis Tsipras à l'issue d'une réunion ministérielle consacrée à la crise migratoire. 

"Ce problème nous dépasse. C'est un problème international, un problème européen", a souligné M.Tsipras, mettant en cause certains pays de l'Union européenne "qui refusent le principe de solidarité" sur la question migratoire. 

Le chef du gouvernement a promis des mesures pour améliorer les structures et les procédures d'accueil des flux croissants de migrants et réfugiés qui entrent en Europe via la Grèce, mais a souligné que cette question dépassait les capacités de son pays. 

"L'un des enjeux consiste notamment à mieux gérer les fonds européens que reçoit la Grèce pour la surveillance des frontières et la prise en charge des migrants, et à ne pas les perdre faute d'action", a souligné M.Tsipras, tout en appelant à la solidarité européenne. 

Selon lui, il s'agit pour la Grèce, "pays étranglé par ses créanciers", d'un effort extrêmement coûteux, mais la situation humanitaire est critique et n'admet pas l'inaction. 

"Les pays d'arrivée des migrants ne peuvent se transformer en entrepôts d'âmes humaines et la Méditerranées en cimetière", a mis en garde le premier ministre. 

Alexis Tsipras a attribué l'aggravation du problème des migrants ces dernières années à la stratégie irrationnelle d'ingérence de l'Occident au Proche-Orient, essentiellement en Syrie, qui en a entraîné la déstabilisation.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала