Nouvelle-Calédonie: des manifestations contre la violence à Nouméa

Plus de 3.000 personnes ont défilé dans les rues de Nouméa, le chef-lieu de la Nouvelle-Calédonie, pour exprimer leur inquiétude provoquée par la montée de la violence lors des dernières semaines, selon un comptage de l’AFP.

La manifestation était organisée par la Chambre de commerce et d'industrie, les syndicats des entrepreneurs et les familles des victimes d'agression. Plusieurs responsables politiques locaux ont également pris part à la manifestation.

Taipei, Taiwan - Sputnik France
Taïwan: des manifestants tentent d'envahir le ministère de l'Education

"Nous devons agir tous ensemble contre les agressions. Nous avons une responsabilité collective", a déclaré à l'AFP Jennifer Seagoe, la présidente de la Chambre qui avait pris la tête du cortège.

Les deux dernières semaines ont été marquées par de violentes agressions qui ont fait plusieurs victimes. Les événements ont accru le sentiment d'insécurité chez les habitants de Nouvelle-Calédonie.

Les manifestants à Nouméa qui était d'âges et ethnies différents, ont arboré des autocollants "stop à la violence". Ils brandissaient également des pancartes "Nous sommes tous Daniel" en souvenir d'une des victimes, Daniel Monteiro, qui avait été retrouvé ligoté et noyé dans un cours d'eau. Beaucoup de commerçants de la ville avaient baissé les rideaux de leurs magasins.

"On ressent la peur des commerçants du centre-ville. L'insécurité prend une ampleur inacceptable", a déclaré à l'AFP une retraitée qui a pris part à la manifestation.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала