La Corée du Nord se lance dans la bière

© REUTERS / Jan BezuchaU Zlatého Tygra – The Golden Tiger, la bière
U Zlatého Tygra – The Golden Tiger, la bière - Sputnik France
La Corée du Nord recherche actuellement des étrangers désireux d'investir dans ses brasseries, a fait savoir Reuters Canada.

Ames sensibles s'abstenir: la Corée du Nord est à la recherche de 39 millions de dollars d'investissements étrangers pour une nouvelle brasserie située à Wonsan (sud-est), ville portuaire que le dirigeant du pays Kim Jong-un souhaite développer.

Le pays, très isolé sur la scène internationale, vient de dévoiler plus de 100 projets visant à attirer les investisseurs étrangers. Le dirigeant nord-coréen envisage de développer la région de Wonsan-Kumgang, une zone montagneuse où M.Kim possède des palais et une résidence d'été.

La zone en question est considérée comme un pôle majeur du commerce et du tourisme, a expliqué Michael Spavor, consultant indépendant qui aide le comité d'investissement de Wonsan à drainer les capitaux de fonds étrangers.

Wonsan possède les mêmes atouts et infrastructures que ceux qui ont jadis transformé Shenzhen et Hong Kong en zones attractives pour l'investissement, a précisé M.Spavor.

Le fleuve Yalujiang, frontière RPC/RPDC - Sputnik France
En Corée du Nord, on préfère manger russe plutôt que chinois

Pourtant, ce pays pauvre où le style soviétique de gestion l'économie règne toujours n'a pas une grande expérience afin d'attirer les capitaux étrangers.

La brasserie compte produire 50 millions de litres de bière par an: 20 millions de litres de bières pression, et 30 millions de litres en bouteilles en plastique, selon les documents examinés par l'agence Reuters.

La Corée du Nord compte plusieurs brasseries. La bière la plus connue est la Taedonggang, une bière blonde produite dans une usine construite sur ordre du défunt leader Kim Jong-il.

La plupart des investissements étrangers en Corée du Nord ont échoué, mais la plupart de ces gens ont été "très superficiels dans la compréhension de l'endroit", a indiqué Andreï Lankov, professeur de l'Université Kookmin de Séoul.

Ceux qui y ont gagné beaucoup d'argent ont tendance à rester silencieux au sujet de leur succès car ils ne veulent pas attirer l'attention, d'après M.Lankov.

Des négociations sur les investissements dans la brasserie et plusieurs autres projets se tiendront le mois prochain à Pyongyang.

De nombreux investisseurs étrangers sont dissuadés par l'isolement de Pyongyang, qui fait l'objet de sanctions en raison de son programme nucléaire et de violations des droits de l'homme.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала