USA: catastrophe écologique provoquée par l’agence de protection de l’environnement

Des employés de l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) ont déversé par mégarde des déchets liquides dans une rivière du Colorado.

Le 5 août, 11,3 millions de litres de déchets liquides d’une ancienne mine d’or ont été déversés dans un affluent de la rivière Animas. A cause de la pollution, les eaux normalement bleues ont changé de couleur. Désormais elles sont oranges, et les indicateurs d'acidité sont 100 fois plus élevés.

La pollution s’étire sur plus de 160 kilomètres jusque dans l’Etat voisin du Nouveau-Mexique et risque de se déverser dans le plus grand fleuve du sud-ouest américain, le fleuve Colorado.

La rivière, autrefois endroit apprécié des amateurs de pêche, est polluée par des éléments chimiques très toxiques, notamment du cadmium. En grandes quantités, il est fatal pour l'homme. La concentration en arsenic a dépassé de 300 fois la norme alors que la concentration en plomb bat tous les records: elle est 3.500 fois plus élevée!

Cette catastrophe environnementale est due à la tentative échouée de l'EPA de vider la mine abandonnée. Pourtant, l'Agence rejette la faute sur la mine.

"Oui, une fuite a eu lieu. Une fuite à grande échelle. Mais la question se pose: elles sont où les entreprises de la mine? Pourquoi elles ne font pas le ménage elles-mêmes?", s'est indigné Jeanne Bassett, maître de recherches dans une organisation écologique Environment Colorado.


L’état d’urgence a été décrété ce dimanche dans la ville de Durango (Colorado), ainsi que dans plusieurs communes des alentours. Les autorités locales ont interdit les activités de baignade, de kayak et de pêche. 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала