Relations Russie-UE: une eurodéputée pointe les fauteurs de troubles

© Sputnik . Vladimir Sergeev / Aller dans la banque de photosRelations between Russia and the EU have deteriorated with the escalation of the Ukrainian crisis, as western governments imposed economic sanctions on Russia, accusing Moscow of aiding independence supporters in eastern regions of the country.
Relations between Russia and the EU have deteriorated with the escalation of the Ukrainian crisis, as western governments imposed economic sanctions on Russia, accusing Moscow of aiding independence supporters in eastern regions of the country. - Sputnik France
Une eurodéputée lettone a nommé les pays qui sont selon elle responsables de la propagation des sentiments antirusses au sein de l'UE.

Девушка смотрит телевизионную трансляцию послания президента РФ В.Путина к Федеральному Собранию - Sputnik France
L'UE veut lancer une agence d'information russophone
Selon Tatjana Ždanoka, les responsables politiques polonais, suédois, danois et des trois pays baltes sont les plus hostiles à la politique conduite par l'actuel gouvernement russe.

"Nos hommes politiques s'efforcent d'exporter ces sentiments antirusses dans les pays de la soi-disant "vieille Europe", dont l'Allemagne, la France, l'Espagne, l'Italie, la Grèce, qui ont toujours eu des relations amicales avec la Russie", a expliqué Mme Ždanoka dans une interview accordée à l'agence Sputnik.

Toujours d'après elle, ces six pays étaient les principaux initiateurs de la mise en place de sanctions à l'encontre de Moscou sur fond de crise ukrainienne.

Il ministro degli Esteri Paolo Gentiloni - Sputnik France
Rome: l’UE doit continuer le dialogue avec la Russie malgré les sanctions
"Dans de telles conditions, il est difficile de promouvoir les intérêts nationaux et de maintenir en même temps de bonnes relations avec la Russie. Pourtant, nous continuons de le faire en commun avec d'autres membres du Parlement européen qui forment de toute évidence une minorité", a déclaré l'interlocutrice de l'agence.

Après l'adhésion de la péninsule de Crimée à la Fédération de Russie, dénoncée comme une annexion par les autorités ukrainiennes et les pays occidentaux, l'UE et les Etats-Unis ont décrété plusieurs trains de sanctions visant les responsables et grandes entreprises russes, ainsi que des secteurs entiers de l'industrie.

Fin juin, les chefs de la diplomatie de l'UE ont formellement prolongé, jusqu'à fin janvier 2016, les sanctions économiques décrétées contre la Russie pour son rôle présumé dans le conflit en Ukraine.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала