Inde: le schéma d'acquisition prévu pour les Rafale appliqué aux T-50 russes

© AP Photo / Mikhail MetzelT-50 (PAK FA)
T-50 (PAK FA) - Sputnik France
Comme il l'a fait avec les Rafale français, New Delhi envisage d'acheter à la Russie trois escadrons de Sukhoi T-50, avions de chasse polyvalents de 5e génération, au lieu de les construire sur place.

Le ministère indien des Affaires étrangères a récemment abandonné l'idée de construire des Rafale en Inde et a décidé de les commander directement de France. Aujourd'hui, les autorités indiennes s'apprêtent à faire de même avec les Sukhoi T-50, selon le journal indien Defence News.

Chasseur de 5e génération Sukhoi T-50 - Sputnik France
Chasseur russe de 5e génération: la version export produite en série d'ici 2020
Actuellement, les Sukhoi T-50, connues également sous le nom de PAK-FA ("Futur Système Aéronautique de l'Aviation du Front"), en sont au stade du développement avancé en Russie. Il en existe cinq versions, qui sont en phase de test. Dès 2016, l'Armée de l'air russe envisage de mettre en usage 12 avions PAK-FA.

En mai dernier, le vice-ministre russe de la Défense, Yuri Borisov, à l'occasion de sa visite de l'usine de production des Sukhoi T-50, a déclaré que "tout est prêt pour commencer la production en masse d'avions de chasse de 5e génération, en 2016".

French Rafale jets fighters from the Istres military air base approache an airborne Boeing C-135 refuelling tanker aircraft (not pictured) on March 30, 2011 - Sputnik France
Avions Rafale pour l'Inde: le contrat dans l'impasse
Selon le journal indien The Tribune, les autorités indiennes ont opté pour l'achat direct de trois escadrons, composés de 18 chasseurs chacun, directement de Russie, à cause de leurs contraintes budgétaires.

Dans le même temps, et alors que la Chine développe son propre avion de chasse, l'Inde voit une diminution importante de sa flotte aérienne. L'achat de chasseurs russes permettra donc au pays de résoudre ce problème plus rapidement que s'il les fabriquait sur place.

Le contrat franco-indien conclu mi-avril prévoyait initialement la fabrication de 18 appareils en France, puis de 108 avions sous licence en Inde dans le cadre d'un transfert de technologies inédit.

Le ministère indien de la Défense a renoncé à l'acquisition de chasseurs Rafale suite au refus de Paris de transmettre les technologies à la partie indienne. En juin, ministre indien de la Défense, Manohar Parrikar, a annoncé que son pays n'achèterait que 36 exemplaires de l'avion de combat français Rafale, car celui-ci était "beaucoup trop cher".

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала