La nouvelle monnaie cosaque aura-t-elle la peau du rouble?

Un nouveau "système monétaire" a été inventé par des Cosaques orthodoxes. Une initiative qui ne fait pas rire le parquet de Saint-Pétersbourg.

Cela fait déjà une semaine que l'alliance des Cosaques orthodoxes "Irbis" vit avec son propre système monétaire. Plus de deux millions de billets ont été émis, dont les "groschens", équivalent à 100 roubles, les "altynes" — 1.000 roubles et les "bashlis" — 10.000 roubles. Les bashlis sont ornés du portrait du président russe Vladimir Poutine, alors que celui du chef cosaque de l'alliance Andrey Polyakov orne les grochens. Sur la nouvelle monnaie figurent aussi la Crimée, Sébastopol et le portrait de Nicolas II.

En réalité, Andrey Polyakov est connu comme une personne pour le moins excentrique avec ses initiatives insolites mais trop loin de la réalité, dont celle de naturaliser les Cosaques d'Alaska ou de créer un salon de coiffure orthodoxe. Le manque d'argent lui a fait penser à la création de sa propre monnaie.

"Il y a moins d'argent qu'auparavant. C'est pourquoi, de cette manière, on a décidé d'aider les Cosaques. Avec des +groschens+, les +altynes+ et les +bashlis+, les membres de la communauté pourront payer le collège, le dépannage de matériel dans notre khoutor et leurs aliments. De même, ils pourront se payer les services d'un coiffeur ou des cours de conduite de véhicule de transport collectif, dans lesquels les visites guidées dans la ville seront proposées", a déclaré M. Polyakov aux journalistes.

Pourtant, le collège en question n'est pas encore certifié, le véhicule de transport collectif est en réparation, et après il faudra encore l'enregistrer à l'inspection d'État de sécurité routière.

A la question sur la légitimité de l'alternative au rouble, le chef cosaque a expliqué que la monnaie cosaque n'était pas tellement un billet de Banque mais une lettre d'échange, car on peut même y remarquer un tampon qui mentionne: "lettre d'échange". 

Le parquet de Saint-Pétersbourg n'a cependant pas apprécié cette plaisanterie et a l'intention de vérifier la légalité d'une telle initiative, pour le moins inhabituelle, de la commune.

"Les billets et les pièces de la Banque centrale de Russie sont le seul moyen légitime de paiement en argent liquide sur le territoire de la Fédération de Russie. L'introduction d'autres unités monétaires et des succédanés monétaires est interdit", a annoncé le service de presse de la Banque centrale de la Russie.


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала