Un pistolet cosmique sera exposé au Kremlin

RKK Energia, la plus importante des sociétés russes du secteur spatial, a offert un pistolet cosmique, unique en son genre, au Palais des Armures, l'un des musées du Kremlin. Le TP-82 est un véritable jeu de construction: il se transforme en vraie arme avec une crosse en une seconde.
Le pistolet remis aux Musées du Kremlin a séjourné à bord de la Station spatiale internationale (ISS) à plusieurs reprises en 2009 et 2010, d'aprés le cosmonaute Alexeï Leonov, l'un des concepteurs de cette arme.
Les trésors du Kremlin de Moscou - Sputnik France
Les trésors du Kremlin de Moscou

"Nous essayerons de l'exposer de sorte que chaque visiteur puisse le voir (…) pour que les gens aient une raison de plus d'être fiers de notre grand pays", a souligné Elena Gagarine, fille du cosmonaute Iouri Gagarine et directrice des Musées du Kremlin de Moscou, regroupant le Palais des armures, les cathédrales de la Dormition, de l'Archange Saint-Michel et de l'Annonciation, l'église de la Déposition-de-la-robe-de-la-Vierge, le clocher d'Ivan-le-Grand et le palais des Patriarches du XVIIe siècle.

D'après elle, aucun autre musée du monde ne dispose de pistolet cosmique original dans sa collection.

Le TP-82 est une arme soviétique que les cosmonautes ont emportée avec eux dans leurs missions spatiales à partir de 1982. Elle a été conçue pour permettre aux cosmonautes de se défendre contre les ours et les sangliers en cas d'atterrissage de leur capsule hors du territoire prévu initialement.

Alexeï Leonov a proposé aux armuriers de Toula de créer ce pistolet multifonctions en 1979 suite à un atterrissage émaillé d'incidents de son vaisseau Voskhod-2. En 1965, la capsule Voskhod-2 a atterri trop loin du secteur initialement prévu, dans la taïga dense de la région de Perm où l'épaisseur de la neige était de 1,5 mètre. Alexeï Leonov et son coéquipier Pavel Beliaïev ont dû marcher à ski pendant trois jours avant de rejoindre l'hélicoptère de sauvetage. Le pistolet Makarov dont ils étaient munis n'était pas bien adapté à ces conditions.

Le TP-82 permettait également de chasser pour se procurer de la nourriture. De plus, les cosmonautes pouvaient transmettre des signaux de détresse si le vaisseau atterrissait dans une zone inhabitée. Depuis 2007, un pistolet semi-automatique traditionnel est utilisé à ces fins.

Doté de trois canons, le TP-82 dispose de deux canons lisses supérieurs de calibre 12,5×70mm et d’un canon rayé de 5,45×39mm. La crosse amovible est aussi une machette.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала