Séisme en Suisse: les vaches mises à nu

En Suisse, le bruit des cloches des vaches ne crée pas l'atmosphère idyllique qu'on pourrait imaginer, mais représente un problème piquant au vif les habitants, ainsi que le gouvernement.

Молочная ферма - Sputnik France
Manifestation des éleveurs britanniques: des vaches au supermarché
Dans cette zone alpine, les cloches sonnantes sont devenues un calvaire pour le voisinage immédiat. On en est même arrivé à porter plainte contre un fermier, dont les vaches avaient rompu le sommeil délicat des voisins.

Cet argument, qui a toujours fait l'objet de discussions houleuses dans plusieurs petites communes suisses, a finalement a obtenu gain de cause auprès d'une cour d'appel de Zurich. Dorénavant, selon l'arrêté rendu au début du mois d'août, le propriétaire des vaches devra retirer les cloches de ses animaux pendant la nuit.

En l'espèce, des tintements incessants réveillaient chaque nuit les habitants d'une petite commune adjacente à un pré. Après des nuits d'insomnie, les voisins tourmentés, qui ne pouvaient supporter davantage cette rude épreuve, se sont décidés à porter l'affaire devant la cour de Zurich. Une plainte qui date d'il y a quatre ans.

L'année dernière, le fermier porté devant une cour d'appel locale le droit de ses vaches laitières à porter des cloches.
Cet été, la cour a prononcé l'arrêté suivant: l'éleveur à obligation de retirer les cloches du cou de ses 27 vaches de 22 heures à 7 heures du matin.

"Même à 80 mètres de la source, la pollution sonore est très élevée", a précisé la cour.

De plus, les cloches pour les vaches qui paissent dans un pré clôturé sont inutiles, insistent les juges de Zurich.

L'éleveur a objecté en prétendant que les cloches sont utiles pour retrouver les vaches égarées, mais la cour a fait prévaloir l'intérêt de ses voisins tourmentés par le bruit.

Le fermier a encore la possibilité de faire appel et de porter l'affaire devant la cour suprême, le Tribunal fédéral.

Ce vieux conflit ne laisse personne de marbre en Suisse et aux alentours. Dans un récent reportage diffusé sur Tagesschau.de, les représentants de deux organisations adverses de défense des vaches, Pro Kuhglocken et Kuhglocken "out", énoncent les "pour" et les "contre" des cloches sur les vaches.

Pro Kuhglocken, dont les représentants insistent sur droit des vaches à porter des cloches, estime que les cloches sont utiles, quasi nécessaires aux vaches paissant dans les prés tant clôturés que non-clôturés. Ils font état de la tradition ancienne de porter les cloches, qui se transmets de génération en génération et qui doit être préservée. L'organisation fédère plus de 20.000 de partisans.

Tue keinem anderen Wesen das an, was du selber nicht gerne hast <3

Posted by Kuhglocken "out" on 12 августа 2015 г.

Ses détracteurs, Kuhglocken "out", enregistrent quelques 4.000 adhérents, qui scandent haut et fort que les cloches sont nuisibles à la santé des vaches à cause de leur poids. Dans le reportage, la journaliste-protectrice des vaches et de leur santé Nancy Holten essaie une cloche elle-même et conclut que son poids est loin d'être confortable.

Les représentants de Pro Kuhglocken, en réponse, réitèrent que ces cloches plongent leurs racines dans une tradition culturelle ancestrale alpine qu'il serait criminel d'éradiquer.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала