Onu: le monde doit se préparer à de nouvelles épidémies

Dans le futur, l'humanité doit s'attendre à de nouvelles épidémies inattendues, similaires à celle d'Ebola, a déclaré le Dr David Nabarro, responsable de la lutte contre Ebola pour l'ONU.

US billionaire philanthropist Bill Gates of the Bill & Melinda Gates Foundation is pictured at an interview with AFP in Berlin on January 27, 2015 where he attends the donor conference of the Gavi Alliance, a public-private partnership bringing vaccines to poor countries. - Sputnik France
Bill Gates: une pandémie peut faire 33 millions de morts en 250 jours
Une telle menace exige que la société apprenne à réagir plus vite et de manière plus effective à de tels virus afin de les combattre, ou de mieux anticiper. Une déclaration du Dr David Nabarro faite pendant la dernière session du Conseil de Sécurité de l'Onu.

"Les années qui viennent nous apporteront de nouvelles vagues imprévues de maladies. Ce que nous ignorons, c'est où, quand et comment elles nous attaqueront," a-t-il affirmé.

D'après lui, la sécurité de la société dépend largement de notre capacité à prévoir une épidémie et à y réagir rapidement, de contenir son caractère exponentiel et d'éviter des souffrances humaines.

Пациент с избыточным весом - Sputnik France
OMS: l'Europe confrontée à une véritable épidémie d'obésité d'ici à 2030
M.Nabarro insiste sur le fait que le seul moyen de se préparer aux attaques épidémiques à venir est de coordonner les efforts et de se focaliser sur la prévention et la réaction rapide des maladies.

Le virus d'Ebola a infecté 27.748 personnes et causé la mort de 11.279 d'entre elles depuis l'an dernier en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone. Ensuite, de nouveaux cas ont été enregistrés en Italie, en Espagne, aux USA, au Royaume-Uni, au Sénégal et au Mali.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала