Des habitants de l'Alaska veulent renouer avec leurs cousins russes

© AP Photo / George A. Kalli/U.S. Army Corps of EngineersPetite Diomède, Alaska, Etats-Unis
Petite Diomède, Alaska, Etats-Unis - Sputnik France
Les habitants d'un village de l'île Krusenstern (Petite Diomède), appartenant aux États-Unis, espèrent rétablir les liens avec leurs proches de l'île russe Ratmanov (Grande Diomède) grâce à un programme de subventions du National Park Service américain.

Les habitants d'une localité de l'Alaska souhaitent renouer les liens avec leurs cousins en Russie, rapporte l'agence Associated Press.

D'après l'agence, il s'agit d'un village comptant 135 habitants de l'île Krusenstern (Petite Diomède), appartenant aux États-Unis. Certains d'entre eux espèrent rétablir les liens avec leurs cousins de l'île russe Ratmanov (Grande Diomède) grâce à un programme de subventions du National Park Service américain. Le fonds est prêt à accorder plus de 83.000 dollars à cet effet.

"Je pense que ce programme sera très bénéfique pour réunir les gens, échanger des informations sur le niveau de parenté entre eux", estime le superviseur du programme de subvention Janis Kozlowski.

Certains habitants du village américain avaient déjà rendu visite à leurs parents russes à Tchoukotka dans le cadre d'expéditions.

La compagnie touristique Anchorage, qui organise des expéditions polaires dans l'ouest de l'Alaska et en Extrême-Orient russe, a l'intention d'organiser des voyages dans les communautés de Tchoukotka avec des doyens de Diomède. Selon le président de la compagnie Tandy Wallack, les organisateurs comptent également inviter des parents russes sur l'île américaine.

Les îles Krusenstern et Ratmanov se situent à 4 km l'une de l'autre. La frontière nationale russo-américaine, ainsi que la ligne de changement de date passe à cet endroit. Jusqu'aux années 1930, les habitants migraient de l'île russe vers l'île américaine. Après le début de la Guerre froide les habitants restants ont été déplacés sur la partie continentale de l'Union soviétique. A l'heure actuelle, l'île russe n'a pas de population permanente et abrite une base russe de garde-frontières.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала