La Russie n'est pas dans les plans de Daesh

© AP Photo / Seivan SelimLa Russie n'est pas dans les plans de Daesh
La Russie n'est pas dans les plans de Daesh - Sputnik France
Des documents stratégiques de l’État islamique auraient été retrouvés.

Les services secrets américains auraient retrouvé des documents de l'organisation terroriste État islamique. Le site israélien qui s'en fait l'écho affirme que ces documents précieux, contenant les projets à court terme des extrémistes et les fondements de leur idéologie, ont été découverts dans une région reculée du Pakistan. D'après le représentant des services de renseignement américains, qui a pris connaissance des dossiers retrouvés dans une cache, le document de 32 pages écrit en ourdou — l'une des langues officielles du Pakistan — prouve que l'EI ne se contentera pas de prendre des territoires en Syrie et en Irak. Ses dirigeants visent le Proche-Orient et l'Afrique du Nord et établissent une stratégie en Asie du Sud. La Russie n'est pas mentionnée dans les documents retrouvés.

Президент России Владимир Путин проводит совещание с членами правительства РФ в резиденции Ново-Огарево - Sputnik France
Poutine juge insuffisants les efforts de la coalition anti-EI
"C'est comme un tour de magie: vous regardez une main et ne verrez jamais ce que fait l'autre", selon cette source militaire américaine anonyme citée par le site israélien.

Les avis des experts sont divisés quant à cette découverte. Certains affirment que ce document est authentique, se référant à des "symboles uniques" du texte, la langue spécifique et les termes religieux particuliers propres aux leaders de Daesh, d'autres, au contraire, remettent en question aussi bien la nature confidentielle des dossiers que leur authenticité.

Cependant, le récent attentat devant le temple hindou de Bangkok, qui a fait plus de 20 morts, pousse à étudier la découverte pakistanaise avec œil moins sceptique.

Si l'on prend au sérieux le document obtenu par les renseignements américains, servant de programme géopolitique à l'EI, la communauté internationale devrait alors se dépêcher d'unir ses efforts pour combattre l'extrémisme. En particulier, les terroristes ont l'intention d'unir les talibans afghans et pakistanais en une armée commune, de provoquer un conflit militaire avec l'Inde et d'entamer une confrontation totale avec les États-Unis. Une guerre ouverte dont le déclenchement est annoncé par les documents trouvés au Pakistan devrait commencer en 2017 pour se terminer en 2020. Elle se caractériserait par des affrontements généraux entre les adeptes de Daesh et les "infidèles" à travers le monde. Selon les auteurs de ce programme, on assiste actuellement à la "cinquième phase" d'un conflit appelée "proclamation du califat".

Salle des Assemblées générales - Sputnik France
Sommet de la coalition anti-EI en septembre à New York
Curieusement, ces documents revendiquant la domination mondiale de l'État islamique remontent à la surface au moment précis où le président américain Barack Obama tente en vain de contourner le Conseil de sécurité des Nations unies pour créer une nouvelle coalition censée combattre la menace terroriste. Comme un relent historique nous rappelant que pour envahir l'Irak en 2003, les USA s'étaient référés à la CIA en prétextant que l'ex-président irakien Saddam Hussein avait créé l'arme nucléaire. Par la suite les renseignements américains avaient reconnu tout de même qu'ils s'étaient trompés concernant la présence d'armes de destruction massive en Irak. Saddam Hussein avait déjà été renversé.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала