Jean-Marie Le Pen déterminé à contester son exclusion

© AFP 2022Jean-Marie Le Pen
Jean-Marie Le Pen - Sputnik France
Le président d'honneur du Front national Jean-Marie Le Pen, 87 ans, a été exclu du parti qu'il avait fondé en 1972, après la réunion du bureau exécutif à Nanterre.

Cependant, seul un tribunal pourra confirmer cette décision et le fondateur du FN a bien l'intention de porter plainte.

Le communiqué du bureau exécutif du FN stipule: "Jean-Marie Le Pen a enclenché un processus dont il connaissait l'issue en multipliant les fautes depuis de longues semaines, qui ne pouvaient qu'entraîner une décision de ce type". Pour l'instant, cette décision n'est prise qu'en principe: "La décision complète et motivée sera notifiée ultérieurement", ajoute le communiqué du FN.

Jean Marie Le Pen - Sputnik France
Jean-Marie Le Pen exclu du Front national
L'une des participantes à la réunion et soutien du président d'honneur, Marie-Christine Arnautu, a annoncé qu'"au final aucune décision n'avait été prise" et qu'il lui avait semblé que les membres du bureau exécutif avait "convenu de se contacter entre eux pour une décision définitive". Elle affirme qu'il n'y a pas eu, au final, d'entente unanime sur l'application de sanctions contre Jean-Marie le Pen et qu'un autre membre du bureau exécutif, Louis Aliot, compagnon de Marine Le Pen, n'avait pas participé à la prise de la décision finale — ce que Marie-Christine Arnautu a appris avec étonnement dans le communiqué.

Manifestement, deux des huit membres du bureau exécutif, qui n'ont pas assisté à la réunion de Nanterre, Marine Le Pen et son adjoint Florian Philippot, ne voulaient pas entendre parler d'un règlement à l'amiable ou même de repousser la décision, et ils ont insisté sur l'exclusion. "Je suis choqué, blessé. Je demande ce que j'ai fait à ma fille et présidente du Front national pour mériter un traitement aussi sévère", déclare Jean-Marie Le Pen, rappelant que la justice est déjà intervenue à trois reprises pour revenir sur la décision du bureau exécutif.

La réunion de jeudi n'a fait que confirmer l'exclusion du fondateur du parti, plébiscitée plus tôt lors d'un vote en ligne, que Marine Le Pen avait préféré à un congrès. Les 56% des membres du FN participant au vote s'étaient prononcés à grande majorité (94%) contre Jean-Marie Le Pen. L'issue défavorable pour ce dernier avait été toutefois contestée en justice. La cour avait exigé un vote direct.

Conformément à cette dernière décision, même exclu du parti, Jean-Marie Le Pen restait donc le président d'honneur du FN. Seul le congrès du parti serait compétent pour le destituer en décidant de supprimer cette fonction à vie. C'est en tant que président d'honneur que Jean-Marie Le Pen a l'intention de participer à la réunion du FN qui se tiendra à Marseille début septembre, où il espère rencontrer personnellement sa fille. Marine Le Pen qualifie son exclusion de "logique", alors que son père estime qu'il s'agirait d'un coup fatal pour le Front national.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала