Hammond à l'ambassade britannique à Téhéran pour sa réouverture

© AFP 2022 Behrouz MehrIranians walk past the British embassy in Tehran 24 September 2001.
Iranians walk past the British embassy in Tehran 24 September 2001. - Sputnik France
Le ministre britannique des Affaires étrangères Philip Hammond est arrivé dimanche à Téhéran pour rouvrir l'ambassade de son pays dans la capitale iranienne.

La réouverture de l'ambassade britannique, fermée il y a quatre ans après avoir été mise à sac par des manifestants, s'inscrit dans le cadre du réchauffement des relations entre l'Iran et l'Occident après la signature de l'accord historique sur le programme nucléaire iranien.

Fermée au même moment, l'ambassade iranienne en Grande-Bretagne rouvrira ses portes simultanément à Londres.

Iranian Foreign Minister Mohammad Javad Zarif (2nd L) gestures next to High Representative of the European Union for Foreign Affairs and Security Policy Federica Mogherini (L), Iranian ambassador to IAEA Ali Akbar Salehi (2nd R) and Russian Foreign Minister Sergey Lavrov (R) as they pose for a family photo in Vienna - Sputnik France
Iran: un accord, et après?
En novembre 2011, des manifestants hostiles aux sanctions britanniques visant le programme nucléaire iranien ont attaqué l'ambassade britannique à Téhéran. Le drapeau britannique a été brûlé et des protestataires ont escaladé la porte d'entrée. Les policiers présents sur place ne sont pas intervenus pour empêcher la mise à sac du bâtiment.

Les relations irano-britanniques se sont peu à peu améliorées après l'élection du président modéré Hassan Rohani en juin 2013 et la reprise des négociations nucléaires. Fin 2013, le Royaume-Uni et l'Iran avaient rétabli leurs relations diplomatiques.

M.Hammond devient le premier chef de la diplomatie britannique à se rendre à Téhéran depuis 2003. Sur place, il doit s'entretenir avec le président Hassan Rohani, son homologue Javad Zarif et le conseiller de l'ayatollah Ali Khamenei, Ali Akbar Velayati. Dans sa visite, il sera accompagné par un groupe de dirigeants d'entreprises britanniques dont le patron de Royal Dutch Shell.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала