Négociations entre les deux Corées, Pyongyang continue de déployer ses troupes

© AFP 2022 YONHAPles militaires sud-coréens
les militaires sud-coréens - Sputnik France
Lors des négociations entre les deux Corées, Pyongyang de son côté ne fait rien pour calmer le jeu, en déployant des aéroglisseurs-transports de troupes en mer Jaune.

Bombardier stratégique américain B-52 - Sputnik France
Confrontation entre les 2 Corées: les USA rentrent en jeu
La Corée du Nord a déployé une vingtaine d'aéroglisseurs-transports de troupes dans une base de la mer Jaune située à une soixantaine de kilomètres de la frontière, rapporte lundi l'agence Yonhap.

Les négociations destinées à désamorcer la crise entre la Corée du Nord et celle du Sud se poursuivent sans résultat. Bien au contraire, les tensions nées la semaine dernière semblent loin de s'apaiser.
La veille, les militaires nord-coréens ont doublé l'artillerie près de la zone démilitarisée. De plus, plusieurs dizaines de sous-marins nord-coréens ont quitté leurs bases.

La Corée du Sud, à son tour, envisage la possibilité de déployer dans le sud de la péninsule coréenne des bombardiers stratégiques américains B-52 et des sous-marins nucléaires afin d'"augmenter considérablement le degré de pression militaire sur la Corée du Nord".

la Corée du Nord et la la Corée du Sud - Sputnik France
Corée: des négociations nord-sud alors que les 2 pays se préparent à la guerre
"Pour empêcher que ces provocations et ces crises répétées ne se reproduisent, (le Nord, ndlr) doit présenter des excuses et prendre des mesures (…). Sans cela, le gouvernement prendra les précautions correspondantes et continuera à diffuser des messages à travers des haut-parleurs", a déclaré la présidente sud-coréenne, Park Geun-Hye.

La situation entre les deux Corées s'est détériorée jeudi, quand Séoul a tiré des dizaines d'obus en territoire nord-coréen après avoir détecté des tirs d'artillerie à partir de la Corée du Nord à travers la frontière militarisée qui divise la péninsule. Pyongyang a par la suite adressé un ultimatum de 48 heures à Séoul pour démanteler ses haut-parleurs diffusant des messages de propagande à la frontière, faute de quoi la Corée du Sud s'exposerait à des actions militaires. Les deux pays se sont par la suite accusés de "provocations".

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала