Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Norvège durement touchée par la chute du prix du pétrole

S'abonner
L'effondrement des bourses mondiales et la chute du prix du pétrole produit un impact sur l'économie norvégienne. Les experts prédisent une croissance du chômage et un ralentissement économique, mais le gouvernement du pays reste optimiste pour l'avenir.

La déroute des bourses asiatiques a entraîné une chute des marchés européens et celui de la Norvège, un des pays les plus riches du monde, ne fait pas exception. La baisse du prix du pétrole qui a atteint son plus bas plancher depuis ces 6,5 dernières années, a sérieusement impacté l'économie norvégienne qui dépend du prix de baril plus que les autres économies européennes. La bourse d'Oslo, depuis le début de la semaine, est dans le rouge et a baissé de 5,9%.

Le gouvernement norvégien reste néanmoins optimiste et prédit une nouvelle augmentation du prix du pétrole. Le prix du baril à un niveau de 40 dollars n'est pas stable, il remontera dans un contexte de diminution de l'offre d'hydrocarbures, estime le ministre norvégien du Pétrole Tord Lien, interrogé par l'agence Bloomberg.

Dans le même temps, le responsable souligne qu'il faut s'adapter à des prix bas."Il est important pour la Norvège de faire des corrections et de se préparer à des cotations plus basses que celles auxquelles nous sommes habitués", a-t-il déclaré.

La chute du prix du pétrole a déjà eu un impact sur l'économie norvégienne. La plus grande compagnie pétrolière norvégienne Statoil a notamment licencié plus de 20.000 employés, et ce alors qu'un Norvégien sur neuf travaille dans le secteur pétrolier.

Selon les experts, la Banque de Norvège doit baisser les taux d'intérêt pour éviter le chômage.

Les spécialistes estiment qu'il n'y a pas de crise dans ce pays mais qu'il faudra plusieurs années pour revenir à la croissance économique.

La Bourse de Shanghai - Sputnik France
La Bourse de Shanghai s'effondre et entraîne les marchés européens
D'après un analyste de Nordea Markets, il n'y a pas de raisons de paniquer. La Norvège pourrait proposer des avantages fiscaux et octroyer des ressources aux municipalités pour relancer la croissance. L'expert pense que la Norvège a assez de richesses pour éviter la crise, même si le pays pourrait subir une augmentation du chômage et une baisse des salaires.

Les cours du pétrole ont considérablement baissé ces derniers temps. Le prix du baril a atteint le seuil de 45 dollars ce lundi, ce qui ne s'était pas vu depuis le 17 mars 2009, puis il a continué à baisser pour passer sous les 44 dollars. Le pétrole a donc chuté de plus de 3 %.

Ce même jour, la bourse de Shanghai s'est effondrée de 8,5 %, en dépit de la décision des autorités de rassurer les investisseurs et de permettre d'investir l'argent des fonds de retraite dans des actions. Il s'agit de la plus forte baisse journalière de la bourse de Shanghai depuis huit ans. Shanghai a entraîné dans sa chute nombre de places boursières mondiales.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала