Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les militaires américains peuvent désormais arrêter les journalistes

© Sputnik . Andrei GreshnovВоеннослужащие ISAF убили афганца, копавшего землю у патрульной базы
Военнослужащие ISAF убили афганца, копавшего землю у патрульной базы - Sputnik France
S'abonner
En application de nouvelles normes de guerre édictées par le ministère américain de la Défense, les chefs militaires peuvent désormais punir les journalistes et les considérer comme des parties au conflit.

"D'après la norme générale, les journalistes font partie de la population civile. Ils peuvent néanmoins appartenir à des forces militaires, accompagner des forces militaires ou être des participants ordinaires d'un conflit", lit-on dans le document cité par l'AP.

Police lors de la fusillade à Ferguson, le 9 août 2015 - Sputnik France
Une journaliste de Sputnik brièvement arrêtée à Saint-Louis
Les reportages sur les opérations militaires peuvent être interprétés comme une collecte d'informations secrètes ou comme de l'espionnage. Un journaliste qui "fait de l'espionnage" peut ainsi dorénavant être puni une fois interpellé. Le document ne fournit aucune information exacte sur les détails des punitions.

D'après le droit international, les participants d'un conflit non protégés par une loi spécifique ne sont pas protégés par les Conventions de Genève et ils peuvent alors être interpellés pour une durée indéterminée sans procédure judiciaire préalable.

Le Pentagone estime que l'application de ces règles pourrait aider à lutter contre les terroristes et les espions qui se servent du journalisme comme couverture. Dans le même temps, le ministère de la Défense a précisé que ces nouvelles règles n'étaient que facultatives.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала