Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

ExoMars: l'ESA prévoit des tirs depuis Kourou et Baïkonour

© Roskosmos / Aller dans la banque de photosTir d'un lanceur Proton-M (archives)
Tir d'un lanceur Proton-M (archives) - Sputnik France
S'abonner
Les agences spatiales européenne et russe organiseront deux missions d'exploration de Mars en 2016 et 2018 dans le cadre de leur projet conjoint ExoMars.

Module orbital de la mission ExoMars - Sputnik France
Planète rouge: l'ESA et la Russie poursuivent leur coopération
L'Europe et la Russie lanceront deux engins à destination de Mars en 2016 et 2018 – respectivement depuis Kourou et depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, a annoncé jeudi à Joukovski (région de Moscou), le directeur général de l'Agence spatiale européenne (ESA) Johann-Dietrich Wörner.

"Nous nous sommes entendus avec l'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos) de lancer la première mission du projet ExoMars en 2016 depuis le site spatial de Kourou, en Guyane française, et la deuxième en 2018 depuis le cosmodrome de Baïkonour", a indiqué M.Wörner lors du salon aérospatial international MAKS 2015.

Le directeur de l'ESA avait déjà confirmé l'intention de l'agence européenne de poursuivre la coopération avec la Russie sur la Station spatiale internationale (ISS) et le projet d'exploration martienne malgré la crise politique des relations russo-européennes sur fond de guerre en Ukraine.

Projet ExoMars - Sputnik France
Projet ExoMars
Le projet russo-européen ExoMars prévoit le lancement de la sonde orbitale TGO (Trace Gas Orbiter) par la fusée-porteuse russe Proton et d'un module d'atterrissage de démonstration EDM (ExoMars Entry Descent and Landing Demonstrator Module) vers Mars en 2016 et d'un véhicule martien vers 2018. 

Selon le directeur de Roskosmos, Igor Komarov, les deux agences spatiales se sont également mises d'accord jeudi sur l'exploitation conjointe du futur cosmodrome russe Vostotchny, en chantier dans la région de l'Amour. 

"Nous avons surtout discuté du programme conjoints des vols habités, mais nous avons également évoqué la possibilité d'utiliser le cosmodrome Vostotchny pour des tirs commerciaux conjoints", a noté M.Komarov.


Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала