La Ligue arabe contrainte de reporter son projet d'armée commune

© Arab LeagueLa Ligue arabe
La Ligue arabe - Sputnik France
Le conseil militaire de la Ligue arabe a reporté, sous la pression, une réunion consacrée à la création de forces armées communes, selon l'expert égyptien en sécurité stratégique Khaled Akasha.

Le conseil militaire de la Ligue arabe a reporté, sous la pression, une réunion qui devait se tenir au siège de l'organisation panarabe au Caire le 27 août, a déclaré l'expert égyptien Khaled Akasha.

"Cette décision a été dictée par une demande de reporter la réunion qui ne venait pas uniquement de l'Arabie saoudite. Plusieurs États avaient avancé une exigence conjointe. On sait qu'après la réunion de la Ligue arabe sur la Libye, plusieurs pays arabes ont subi une forte pression étrangère", souligne-t-il.

Selon Khaled Akasha, cette pression avait pour but d'empêcher les Arabes de créer, dans la région, une force militaire ne convenant pas aux grands acteurs internationaux comme les USA et Israël.

"Tous les préparatifs semblaient être terminés et tout était prêt pour la signature. Et tout à coup la procédure est reportée pour une durée indéterminée pour des consultations supplémentaires. On se pose forcément des questions", ajoute l'expert.

La réunion des ministres des Affaires étrangères et de la Défense de la Ligue arabe, prévue le 27 août pour signer un protocole sur la formation de forces armées communes, a été reportée pour une durée indéterminée à la demande de l'Arabie saoudite rejointe par Bahreïn, le Koweït, le Qatar, les Emirats Arabes Unis et l'Irak.

L'idée de créer des forces armées arabes communes avait été initiée par le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi et soutenue au sommet arabe de Charm el-Cheikh en mars 2015.

Selon les auteurs de l'initiative, les forces armées arabes étaient appelées à devenir un outil de la lutte conjointe contre le terrorisme, pour protéger la sécurité nationale des pays arabes et organiser des opérations de maintien de la paix dans la région. Ces forces devaient se transformer en un mécanisme efficace dans le cadre de l'intensification de la coopération panarabe dans le domaine du droit international et de la sécurité dans le cadre de la Ligue arabe.

Conformément au projet, les forces armées arabes compteraient 40.000 militaires sur terre, 1.000 pilotes et 3.000 marins. Le QG des forces armées communes de la Ligue arabe devrait se trouver au Caire.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала