Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le lourd héritage des guerres d’Afghanistan

© Sputnik . Alexander Grashchenkov / Aller dans la banque de photosUn handicapé dans une rue de Kaboul
Un handicapé dans une rue de Kaboul - Sputnik France
S'abonner
Ton Koene, célèbre photographe néerlandais, a photographié pendant trois ans les Afghans victimes de mines terrestres. Ses clichés reflètent les atrocités de plusieurs décennies de guerre et les souffrances d’hommes entraînés contre leur gré dans ces conflits.

Pendant trois ans, Ton Koene s'est rendu sans aucune escorte militaire dans les contrées les plus reculées du pays pour "parler à des gens ordinaires vivant dans une situation désespérée".

Dans une interview exclusive à la chaîne RT, le photographe a raconté que la population d'Afghanistan restait très affectée et continuait à vivre dans la peur.

Des soldats de l'armée afghane. Archive photo - Sputnik France
Afghanistan: deux soldats de l'Otan tués par des hommes en uniforme de l'armée afghane

"En Afghanistan, au moins 10 millions de mines terrestres sont encore enfouies un peu partout dans le sol. Chaque jour, les habitants marchent sur des explosifs qui risquent de sauter à tout moment. Forcément, ce sont les enfants et les femmes, se rendant au marché ou au puits en quête d'eau potable, qui sont les plus vulnérables. Même après tant d'années de conflit, la guerre continue de faire des ravages", a-t-il fait remarquer.

Transformé en un véritable champ de mines, l'Afghanistan est un pays "qui a appris à côtoyer la mort tous les jours", a relevé Ton Koene.

"Les gens sont confrontés à l'absence totale de sécurité. Personne n'est protégé contre des attaques éventuelles de talibans, les guerres intestines et les affrontements sans merci entre les terroristes et les forces spéciales de l'Otan. Sans oublier la corruption qui prospère dans ce pays", a-t-il expliqué.

L'Afghanistan étant l'un des pays les plus pauvres du monde, peu d'habitants peuvent s'acquitter des sommes nécessaires pour payer des soins de santé. Différentes organisation caritatives et organisations de défense des droits de l'homme fournissent de l'aide pour soutenir ce peuple.

Вид города Кабул - Sputnik France
Afghanistan: 8 morts et 400 blessés dans un attentat à Kaboul

L'organisation la plus active est le Comité international de la Croix-Rouge. Le CICR a même ouvert un centre de réadaptation physique à Kaboul, la capitale, dans lequel les personnes blessées par l'explosion d'une mine peuvent recevoir des prothèses et un accompagnement qui leur permettra d'apprendre à vivre avec leur handicap et à profiter de la vie comme n'importe quelle autre personne.

Il est très rares qu'une armée, quelle qu'elle soit, tienne un plan précis de l'endroit où chaque mine a été enterrée. Les missions de déminage s'avèrent longues et fastidieuses, sans garantie d'éradication totale de ces engins explosifs. Dans le cas de l'Afghanistan, ces travaux de déminage sont compliqués par les tensions et les attentats qui continuent de secouer le pays, ce qui signifie que les gens continuent à vivre dans la peur, susceptibles de marcher, peu importe le jour ou l'heure, sur une mine antipersonnel.

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала