Yémen: une frappe de la coalition arabe tue 36 civils

© Sputnik . StringerConséquences d'une frappe aérienne de la coalition arabe au Yémen (archives)
Conséquences d'une frappe aérienne de la coalition arabe au Yémen (archives) - Sputnik France
Les victimes sont des ouvriers d'une usine d'embouteillage située dans le nord du pays.

Yémen - Sputnik France
Yémen: l'ambassade des Emirats occupée par les houthistes
Une frappe aérienne de la coalition arabe conduite par l'Arabie saoudite a fait au moins 36 morts dimanche parmi les ouvriers d'une usine d'embouteillage dans la province yéménite de Hajjah (nord), rapportent les médias.

"Nous avons extrait tous les cadavres. Les corps de 36 ouvriers, dont beaucoup sont calcinés ou déchirés, ont été récupérés après la frappe aérienne portée contre l'usine dimanche matin", a indiqué un habitant local à l'agence Reuters.

Les affrontements entre les autorités yéménites et les insurgés houthis se sont intensifiés en août 2014. En janvier 2015, la branche armée des Houthis, Ansar Allah, s'est emparée de la capitale du pays. Le président Abd Rabo Mansour Hadi s'est d'abord réfugié à Aden, mais la prise de cette ville par les insurgés chiites le 25 mars l'a contraint à quitter le pays. 

Sanaa - Sputnik France
Yémen: la coalition frappe par erreur les forces alliées, 12 morts
Répondant à l'appel du président en exil, l'Arabie saoudite soutenue par Bahreïn, le Qatar, le Koweït et les Emirats arabes unis a lancé le 26 mars l'opération aérienne Tempête décisive (Tempête de fermeté) contre les Houthis. L'Egypte, la Jordanie, le Maroc et le Soudan ont également rejoint la coalition. Le 21 avril, l'Arabie saoudite a annoncé la fin de l'opération qui a permis de détruire les armes balistiques se trouvant entre les mains des Houthis, liés à l'Iran, et des militaires fidèles à l'ex-président yéménite Ali Abdallah Saleh. La coalition a également annoncé le lancement, à partir du 22 avril, d'une nouvelle opération au Yémen baptisée Renaissance de l'espoir destinée à rétablir le processus politique, à combattre le terrorisme et à mettre fin aux activités militaires des Houthis.

Selon les estimations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les hostilités au Yémen ont fait plus de 1.900 morts.


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала