Syrie: la présidente croate appelle l’UE à travailler avec la Russie

© AP Photo / Ronald ZakKolinda Grabar-Kitarovic
Kolinda Grabar-Kitarovic  - Sputnik France
La présidente de la république de Croatie, Kolinda Grabar-Kitarović, a déclaré lors de son intervention à la première session du Forum européen d'Alpbach que l’Union européenne devrait travailler avec la Russie afin de régler le problème de la crise syrienne.

L’Union européenne devrait travailler avec Moscou pour régler la crise syrienne, a déclaré dimanche la Présidente croate, Kolinda Grabar-Kitarović, à la première session du Forum européen d'Alpbach, en Autriche.

«Aujourd’hui, nous sommes confrontés à la Russie concernant la question de la crise en Ukraine. Mais nous devons collaborer avec elle pour régler d’autres crises et notamment celle en Syrie», a indiqué Mme Grabar-Kitarovic.

La ville syrienne de Hassaké - Sputnik France
Syrie: Washington se résigne à reconnaître le rôle clé de la Russie
Selon la chef de l’Etat croate, la situation actuelle avec des dizaines de milliers de réfugiés en provenance du Proche-Orient et de l’Afrique qui affluent en Europe, n’est que le début.

«Nous attendons quelque chose de plus grave – peut-être des millions de personnes qui attendent l’accomplissement de leur désir naturel de vivre mieux et en sécurité», estime Mme Grabar-Kitarović. D’après elle, l’Europe doit tenir compte non seulement des immigrés qui sont déjà arrivés, mais elle devrait également regarder l’avenir.

De plus, la présidente croate est d’avis que les quotas d’accueil de migrants ne soient pas imposés par Bruxelles mais soient proposés par les pays.

A general view shows the damage after a Syrian army fighter jet crashed into a busy marketplace in the rebel-held northwestern town of Ariha August 3, 2015 - Sputnik France
Moscou met en garde contre des frappes visant les forces syriennes
Kolinda Grabar-Kitarović considère que, de nos jours, l'Union européenne traverse une série de crises.

«Nous avons une crise de vision, une crise de stratégie, une crise identitaire et, je le crains, une crise de leadership. Ces crises influent sur le niveau d'unité, sur le niveau de solidarité», a expliqué la femme politique.

Pour faire face à ces crises, les dirigeants européens devraient coordonner leurs actions, et non pas «s’enfermer dans leurs pays», a précisé la présidente.

La réunion annuelle des politiciens et intellectuels européens dans le village tyrolien d'Alpbach, qui a lieu depuis 1945, est consacrée cette année au thème de «l’inégalité» et se déroule sur fond de crise liée à l'afflux vers l'Europe des réfugiés en provenance du Proche-Orient et de l’Afrique du nord.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала