L’initiative de Tallinn d’ériger une clôture à la frontière russe très politisée

© Sputnik . Sergei Piatakov / Aller dans la banque de photosFrontière. Image d'illustration
Frontière. Image d'illustration - Sputnik France
Les autorités estoniennes veulent ériger à la frontière russe des clôtures de 2,5 m de hauteur sur 108 km: les diplomates russes y voient une initiative "très politisée".

Le ministère des Affaires étrangères souligne que comme l'accord frontalier entre la Russie et l'Estonie n'est pas en vigueur, Moscou considérerait comme "temporaire et nulle juridiquement toute action unilatérale pour l'aménagement de la frontière commune".

Tallinn, Estonie - Sputnik France
L'Estonie souhaite construire un mur à la frontière avec la Russie
C'est la revue estonienne Postimees qui a annoncé la première cette initiative de l'Estonie. Plus tard, cette information a été officiellement confirmée par la conseillère du bureau de la politique de protection frontalière du ministère estonien de l'Intérieur, qui a précisé: "Notre objectif est une surveillance technique totale et non la construction d'une clôture continue le long de la frontière avec la Russie". Selon la conseillère, la clôture s'étendra sur 108 km — sachant que la longueur totale de la frontière russo-estonienne est de 136 km. La hauteur de la clôture extérieure avec fil barbelé sera de 2,5 m, celle de la clôture intérieure de 1,6 m. Dans l'intervalle se trouvera une bande de contrôle. Les garde-frontières auront également à leur disposition des caméras de surveillance et des drones. 71 millions d'euros ont été alloués à ces travaux.

A Ukrainian border guard officer speaks on a phone near a national flag attached to the fence on the Ukrainian-Russian border near Hoptivka, Kharkiv region, eastern Ukraine - Sputnik France
Mur à la frontière russo-ukrainienne: Kiev manque de fonds pour le projet
La Lettonie avait également fait part de son intention de renforcer sa frontière avec la Russie. De la même manière que les dirigeants estoniens, Riga soulignait que la construction d'une clôture visait à lutter contre l'immigration clandestine et à empêcher les cueilleurs de franchir la frontière involontairement. Cependant, les experts ont relié l'initiative de ces deux pays baltes aux événements en Ukraine.

La Russie et l'Estonie mènent des négociations sur la frontière depuis le début des années 1990. Un accord a été signé à ce sujet peu de temps avant le début de la crise ukrainienne, que les parlements des deux pays n'ont toujours pas ratifié.

Stratège dans une boule à neige - Sputnik France
Stratège dans une boule à neige
Le Comité pour les affaires étrangères de la Douma (chambre basse du parlement russe) a déclaré que les députés fixeraient la date d'étude de la ratification de l'accord avec l'Estonie au cours de l'une des prochaines réunions après le 14 septembre. "En effet, la situation politique générale, la politique de Tallinn et l'état des relations bilatérales avec l'Estonie ne contribuent pas à une ratification rapide", explique le chef du comité Alexeï Pouchkov.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала