Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Vladimir Poutine s'envole vers la Chine

© REUTERS / How Hwee Yong/PoolФлаги России и Китая на фоне Президента России В.В. Путина и Председателя КНР Си Цзиньпина
Флаги России и Китая на фоне Президента России В.В. Путина и Председателя КНР Си Цзиньпина - Sputnik France
S'abonner
Le président russe Vladimir Poutine part en Chine pour assister aux festivités célébrant la fin de la Seconde guerre mondiale et, surtout, parler affaires: les Russes espèrent que le contrat gazier avec la Chine pour des livraisons via l'ouest sera signé.

Le chef de l'État russe se rendra cette semaine à Pékin, où il assistera aux festivités consacrées — selon la formulation chinoise — au "70e anniversaire de la Victoire du peuple chinois dans la guerre contre le Japon et de la fin de la Seconde Guerre mondiale". Pendant sa visite, qui se déroulera du 2 au 3 septembre, Vladimir Poutine a prévu de s'entretenir avec les dirigeants chinois et certains dirigeants étrangers, a déclaré lundi aux journalistes le conseiller du président russe Iouri Ouchakov.

Vladimir Poutine et Jean-Pierre Raffarin en 2003 - Sputnik France
Raffarin: Russie-Chine-Europe, triangle de prospérité
Les membres de la délégation russe rencontreront ainsi le 2 septembre le premier ministre chinois Li Keqiang pour évoquer essentiellement la coopération commerciale et économique entre les deux pays, explique Iouri Ouchakov. Le deuxième jour, Vladimir Poutine s'entretiendra avec son homologue chinois Xi Jinping. A l'issue des entretiens, une trentaine de documents devraient être signés, rapporte le conseiller du président.

Il n'en évoque pourtant qu'un seul: Gazprom et la compagnie chinoise CNPC comptent signer un mémorandum d'entente sur les livraisons de gaz russe par le gazoduc d'Extrême-Orient vers la Chine, a annoncé Iouri Ouchakov. Le gaz serait acheminé depuis le plateau de Sakhaline — il est prévu de construire une prolongation du gazoduc Sakhaline-Khabarovsk-Vladivostok, qui longe pratiquement la frontière avec la Chine (après Khabarovsk). Il est question de fournitures supplémentaires, en plus des livraisons via les itinéraires ouest et est. Mais les quantités de ces approvisionnements restent encore à définir.

F-35 - Sputnik France
Les drones russes et chinois, une nouvelle menace pour le chasseur F-35?
Gazprom et la CNPC se sont entendus en mai 2014 sur l'itinéraire est, et à partir de 2019-2021 la compagnie russe devrait livrer en Chine 38 milliards de mètres cubes par an. Immédiatement après la signature de ce contrat ont commencé les négociations sur l'itinéraire ouest, qui concerne des livraisons gazières de Sibérie occidentale à hauteur de 30 milliards de mètres cubes par an. La semaine dernière, Gazprom a annoncé que les négociations sur cet itinéraire avançaient activement. Mais la probabilité de la signature d'un contrat sur l'itinéraire ouest pendant la visite de Poutine à Pékin est estimée comme "faible" par Iouri Ouchakov. Selon certaines informations, des divergences demeurent quant au prix, aux quantités et aux délais de livraison. Une source de Gazprom a noté uniquement que la compagnie ne planifiait pas de signer ce contrat pendant la visite du président russe.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала