Belgique: où sont passées les 300.000 armes disparues?

© Flickr / brian.chAK-47 Assault Rifle // Avtomat Kalashnikova 1947
AK-47 Assault Rifle // Avtomat Kalashnikova 1947 - Sputnik France
Plus de 300.000 armes enregistré en Belgique avant la réforme de 2006 ont disparu, indiquent mardi les journaux belges.

En juin dernier, le Département fédéral des armes enregistrait 426.939 armes en Belgique, soit 462.998 de moins que lors du dernier recensement en 2006, organisé avant l’arrivée de la nouvelle loi sur les armes. Depuis, plus de 125.000 armes ont été remises aux autorités. Il en reste toutefois encore plus de 300.000 qui ne sont pas enregistrées.

Arme à feu - Sputnik France
Belgique: 400.000 armes soumises à autorisation cachées par des particuliers

"Elles existent mais personne ne sait où elles sont et qui les détient ", explique le chef du département fédéral des armes, Philip Ide. La plupart des armes qui n’ont pas été régularisées en 2006 se trouvent en Wallonie. "Au sud du pays, la possession d’armes est ancrée dans la culture et ce depuis des générations. Cela pourrait s’expliquer par le fait que la Wallonie est plus vaste et que ses habitants sont davantage coupés des centres urbains qu’en Flandre", souligne-t-il.

Nils Duquet, spécialiste belge des armes à feu affirme clairement dans une interview à Paris Match qu’à Bruxelles il y a un marché noir, un trafic d’armes qui représente non seulement un problème pour la Belgique, mais aussi pour l’Europe.

Palais de la Nation, Bruxelles, Belgique - Sputnik France
Belgique: menaces de mort contre le secrétaire d'Etat à l'Asile

Le gouvernement fédéral compte ouvrir une nouvelle période pour permettre aux particuliers de déclarer leurs armes à feu non autorisées. Cependant, les détails de cette initiative ne sont pas encore précisés.

Selon la loi du pays, la détention sans autorisation d’armes et de munitions de guerre peut être passible d'amendes allant jusqu'à 20.000 euros. Il est autorisé de posséder une arme à feu pour les personnes justifiant d’un besoin, comme, par exemple, les sportifs, les chasseurs, les agents de police et de sécurité ainsi que les convoyeurs de fonds.

La loi dite Onkelinx avait été votée en Belgique en 2006, l'année de la tuerie raciste d'Anvers. Son auteur Hans Van Themsche s'était légalement procuré une arme le matin du drame. La loi se donnait donc pour but de mieux contrôler la détention d'armes. La réforme permettait aux détenteurs d’armes de les conserver mais ils devaient cependant la déclarer et ne pouvaient pas détenir de munitions.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала