L’idole de Shigir met aux prises la justice et les scientifiques

© Sputnik . Pavel Lisitsin Idole de Shigir
Idole de Shigir - Sputnik France
La justice russe a lancé des poursuites contre les scientifiques russes et allemands qui sont parvenus à déterminer l’âge de l’idole de Shigir, la plus ancienne statue du monde.

D'après les dernières recherches, l'idole de Shigir aurait été sculptée il y a 11.000 ans. Ainsi, l'énigmatique statue en bois est deux fois plus ancienne que les Pyramides de Gizeh et trois fois plus ancienne que Babylone.

Effectuée en 1997 dans les laboratoires de l'Institut géologique et de l'Institut d'histoire de la culture matérielle de Russie, la datation au radiocarbone avait démontré que l'idole aurait été sculptée il y a environ 9.500 ans. Cherchant à confirmer les données obtenues, les scientifiques russes ont prélevé sept petits échantillons de bois et les ont envoyés en Allemagne, où une nouvelle estimation à l'aide des techniques les plus récentes a été effectuée. Selon ces analyses, la statue daterait de la fin du paléolithique supérieur, c'est-à-dire environ 11.000 ans avant notre ère.

"Le résultat obtenu est d'une importance capitale pour la compréhension du développement de la civilisation en Eurasie et de l'humanité en général. Il est juste de supposer qu'à l'époque, les chasseurs, les pêcheurs et les cueilleurs de l'Oural étaient au même stade de développement économique que les cultivateurs du Proche-Orient", précise Thomas Terberger, un des chefs du groupe des chercheurs de l'Université de Hanover.

Datant donc de l'Holocène, l'idole de Shigir, taillée en bois de mélèze, est entièrement couverte de signes et de hiéroglyphes, que certains chercheurs considèrent comme une forme d'écriture préhistorique.

L'expertise scientifique a toutefois attiré l'attention de la justice russe. Des poursuites ont été lancées pour dégradation d'un bien appartenant au patrimoine culturel. Cependant, les scientifiques affirment ne pas avoir endommagé l'idole, les incisions ne dépassant pas 3 cm.

Les fouilles archéologiques - Sputnik France
Mexique: découverte d’un mur de crânes humains

"L'idole de Shigir avait déjà été divisée en dix fragments initialement. Lors du prélèvement des échantillons, elle n'a pas été sciée, mais entamée à la scie sans que sa surface n'ait été endommagée", relève Natalia Vetrova, la directrice du Musée régional de la région de Sverdlovsk (Oural).

L'idole de Shigir a été découverte en janvier 1890 dans une mine d'or à ciel ouvert près de Kirovgrad, dans la région d'Ekaterinbourg. Taillé dans un mélèze fraîchement abattu d'au moins 157 ans, la statue est couverte de symboles du mésolithique et mesure 2,8 mètres de haut. L'idole a survécu au passage du temps car elle était enfoncée sous une couche de tourbe, dont les quatre mètres d'épaisseur la maintenaient à l'abri de l'air.

Le professeur Dmitri Lobanov avait assemblé le tout en un ensemble de 2,80 mètres de hauteur, mais cette reconstitution a été contestée dès 1914 par l'archéologue sibérien Vladimir Tolmachev. Ce dernier y a intégré d'autres fragments retrouvés sur place. Sa version s'élevait à 5,3 mètres, mais près de la moitié a été perdue lors des guerres et révolutions qui ont secoué la Russie tout au long du XXe siècle.

Actuellement, la statue en bois est exposée au Musée d'Histoire d'Ekaterinbourg.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала