Migrants: l’Ecosse fustige l’indifférence de Cameron

© REUTERS / Russell CheyneScotland's First Minister Nicola Sturgeon gestures as she speaks at Tynecastle Stadium in Edinburgh, Scotland, Britain May 26, 2015.
Scotland's First Minister Nicola Sturgeon gestures as she speaks at Tynecastle Stadium in Edinburgh, Scotland, Britain May 26, 2015. - Sputnik France
La Grande-Bretagne doit prendre sa part dans l’accueil des réfugiés qui fuient la guerre et les persécutions, estime la première ministre écossaise Nicola Sturgeon.

Migrants: renforts de CRS à Calais - Sputnik France
Les immigrés ne sont plus les bienvenus en Grande Bretagne
Le premier ministre britannique David Cameron préfère « changer de trottoir » face à la crise migratoire en Europe et ne propose aucune solution à ce problème, indique la chef du gouvernement écossais, Nicola Sturgeon, dans une lettre ouverte adressée au leader de Grande-Bretagne.

La responsable recommande instamment à M. Cameron de réviser l'approche de son gouvernement face à ce problème. L'Ecosse, selon elle, est bouleversée par l'envergure de la catastrophe et se dit prête, de son côté, à faire tout son possible pour contribuer à régler la crise.

La Grande-Bretagne doit prendre sa part dans l'accueil des réfugiés qui fuient la guerre et les persécutions, poursuit la première ministre. Selon elle, Londres doit participer au programme européen de répartition des réfugiés. Mme Sturgeon envisage de convoquer vendredi une réunion spéciale rassemblant hommes politiques, entrepreneurs et représentants d'organisations religieuses et caritatives d'Ecosse pour examiner l'aide ciblée à accorder aux migrants et élaborer un programme d'accueil dans le cas où ils se rendraient sur le territoire écossais.

Syrian migrants and refugees gather at a makeshift migrant detention center at Kos' abandoned football stadium after crossing from Turkey, at the southeastern island of Kos, Greece, Wednesday, Aug. 12, 2015. - Sputnik France
Crise migratoire: "l'Allemagne ne peut pas accepter de réfugiés indéfiniment"
Jeudi, David Cameron a refusé d'accueillir davantage d'immigrés, avant de déclarer que la Grande-Bretagne remplissait déjà ses engagements moraux en envoyant sa flotte en mer Méditerranée et en octroyant 0,7% de son PIB pour aider les pays du Proche-Orient et d'Afrique. Selon lui, il est impossible de régler le problème en accueillant de plus en plus de réfugiés en Europe. Une approche multiple est nécessaire, comprenant la formation d'un nouveau gouvernement en Libye et le règlement pacifique en Syrie, estime le premier ministre.

L'année dernière, le Royaume-Uni a accordé l'asile à environ 10.000 étrangers, alors que l'Allemagne et la Suède en ont accueilli 40.000 et 30.000 respectivement. En outre, l'Allemagne s'est préparée durant cette période à accueillir 30.000 réfugiés syriens, alors que la Grande-Bretagne a aménagé la base matérielle destinée à l'accueil de 200 personnes seulement.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала