Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les Guatémaltèques appelés aux urnes pour remplacer leur président

S'abonner
Un nouveau président du Guatemala va être élu pour la période allant de 2016 à 2020.

Le premier tour des élections présidentielles au Guatemala a lieu dimanche suite à la démission et au placement en détention provisoire de l'ancien président du pays Otto Pérez Molina, dans un contexte de scandale de corruption, rapportent les médias.

"Voter, c'est faire que le Guatemala rugisse plus fort", proclament des affiches dans les rues de la capitale.

Le Tribunal suprême électoral (TSE) du pays centraméricain a annoncé que 7,5 des 15,8 millions d'habitants étaient appelés à désigner un nouveau président ainsi que 158 députés et 338 maires.

Quant aux candidats, parmi 14 prétendants, on trouve en tête des intentions de vote le candidat de droite et l'acteur comique de 46 ans Jimmy Morales, sans expérience politique, le conservateur et  l'avocat de 45 ans Manuel Baldizon, qui d'ailleurs a déjà été candidat en 2011, et la social-démocrate et l'ancienne Première dame de 59 ans Sandra Torres.

L'ex-président Otto Perez Molina - Sputnik France
Guatemala: l'ex-président Otto Perez Molina derrière les barreaux

Les trois favoris sont crédités respectivement de 25%, de 22,9% et de 18,4% des voix. Le second tour des élections aura lieu le 25 octobre.

M.Pérez, placé actuellement en détention au centre militaire de Matamoros, sera incarcéré jusqu'au 8 septembre, jour de reprise de l'audience.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала