Contestation en Moldavie: le président ne démissionnera pas

© Sputnik . Alexei Nikolsky / Aller dans la banque de photosle président moldave Nicolae Timofti
le président moldave Nicolae Timofti - Sputnik France
Le président moldave Nicolae Timofti ne démissionnera pas malgré la demande des manifestants à Chisinau, a déclaré le secrétaire général de l'administration d'Etat, Ion Paduraru.

Chisinau - Sputnik France
Moldavie: manifestation monstre contre le gouvernement
"Cette demande (de démission du président, ndlr) s'est répandue parmi les manifestants dans la nuit et est devenue le leitmotiv de cette protestation. Mais la démission du président dans les conditions actuelles ne sert pas les intérêts du pays, M.Timofti ne démissionnera pas", a rapporté Ion Paduraru, cité par le quotidien moldave Ziarul National.

Le responsable a également indiqué que le président réfléchissait sur l'exigence des manifestants de sortir sur la place de la Grande Assemblée nationale.

"Cette décision ne peut pas été prise en une heure. Il (le président, ndlr) se prononcera sur cette question plus tard", a ajouté M.Paduraru.

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dimanche dernier en plein centre de la capitale moldave pour exiger la démission du président Nicolae Timofti, accusé de servir les intérêts des oligarques et de ne pas lutter contre la corruption.

La manifestation a réuni sur la place centrale de Chisinau jusqu'à 100.000 personnes selon les organisateurs, près de 40.000 participants d'après la police. Les manifestants ont installé des tentes afin de passer la nuit et poursuivre les protestations lundi.

Chisinau - Sputnik France
Moldavie: les protestataires installent des tentes au centre de Chisinau
Les protestations à Chisinau ont été organisées par la Plate-forme civique Dignité et vérité (Demnitate şi Adevăr, DA). Les manifestants ont exigé, dans une résolution, la démission du président Nicolae Timofti et du gouvernement formé par la coalition au pouvoir, Alliance pour l'intégration européenne, la tenue d'élections anticipées, et la récupération d'un milliard de dollars détournés de trois banques commerciales avec la complicité des autorités.

Des représentants des manifestants auraient dû lundi remettre leurs revendications au premier ministre moldave Valeriu Strelets, mais la rencontre n'a pas eu lieu. Pour sa part, le premier ministre s'était rendu dans la résidence de campagne du président moldave, afin de discuter les demandes des manifestants et de la situation générale dans le pays avec le chef de l'Etat et le président du Parlement.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала