La Bulgarie demande l'inspection des avions russes se rendant en Syrie

© SputnikAvion humanitaire russe
Avion humanitaire russe - Sputnik France
La Bulgarie ne permettra pas aux avions russes transportant de l'aide humanitaire en Syrie de traverser son espace aérien si leur cargaison n'est pas examinée.

La Bulgarie permettra aux avions russes transportant de l'aide humanitaire en Syrie de traverser son espace aérien à condition que Moscou accepte l'inspection de leur cargaison, rapporte le journal bulgare Focus.

"Si nos partenaires russes permettent que leurs appareils soient inspectés dans un aéroport bulgare, alors nous leur donnerons l'autorisation", a déclaré le ministre bulgare des Affaires étrangères Daniel Mitov.

Le responsable a justifié ces demandes par les décisions du Conseil de l'Union européenne № 782 et №420, prises en 2011 et en 2014 qui limitent l'acheminement de certains frets.

Selon M. Mitov, chaque pays membre de l'Union européenne doit appliquer ce règlement. Le ministre estime qu'il dispose d'assez d'information permettant de supposer que le but annoncé des vols et le contenu des cargaisons ne correspondent pas.

Les militaires de l'armée syrienne - Sputnik France
Toute la verité sur les militaires russes en Syrie
Hier, les autorités bulgares ont fermé leur espace aérien aux avions russes qui devaient acheminer de l'aide humanitaire en Syrie. Le ministère des Affaires étrangères a déclaré qu'il avait été alerté sur la cargaison des avions.

Auparavant, les autorités grecques ont confirmé que Washington avait demandé à Athènes de fermer son espace aérien aux avions russes. Selon des informations non confirmées par Sofia, Washington a demandé la même chose à la Bulgarie, rapporte l'AFP.

La Maison-Blanche a averti que si les rumeurs sur le renforcement de la présence russe en territoire syrien étaient confirmées, cela pourrait entraîner une "escalade du conflit" et une confrontation directe avec les forces de la coalition internationale qui combat l'État islamique dans le pays.

Ces dernier temps, les médias occidentaux accusent la Russie vouloir faire une intervention militaire en Syrie. Ils déclarent même qu'elle est coupable de la crise migratoire en Europe. Il semble que ce soit une tentative de rééquilibrage de la situation où Washington a peur du rapprochement entre la Russie et l'Arabie saoudite, estiment des experts. Selon eux, l'autre raison de cette "hystérie" pourrait être l'inquiétude de Washington selon laquelle Moscou pourrait éliminer l'Etat islamique tout seul ou avec le soutien de l'Europe mais sans participation des Etats-Unis.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала