Migrants: la Lettonie refuse d’adopter le nouveau plan d’accueil

© Sputnik . Alexey Kudenko / Aller dans la banque de photosRiga, Lettonie
Riga, Lettonie - Sputnik France
Selon la déclaration du ministre letton des Affaires intérieures Rihards Kozlovskis, son pays reste le seul Etat de l’Union européenne à ne pas avoir adopté le nouveau plan de répartition des réfugiés, ce qui pourrait avoir des conséquences négatives pour le pays.

Le ministre a souligné que si la Lettonie ne prenait pas de position nationale sur le problème, elle risquerait de se retrouver isolée en Europe et exclue de la participation au mécanisme commun, et les conséquences d'une telle situation pourraient se ressentir au niveau financier et sécuritaire.

"Désormais, ce n'est pas simplement une question de coalition politique, mais une question pour tout l'Etat. Nous restons en Europe et nous tendons la main alors que les autres ont besoin d'aide, ou alors nous posons des conditions et alors que les autres ont des problèmes, nous nous tenons à part", a déclaré M.Kozlovskis.

Le ministère letton de la Justice a récemment proposé de renvoyer 90% des réfugiés dans leurs pays d'origine, parce qu'ils sont des migrants clandestins. Selon le ministre letton de la Justice Dzintars Rasnachs, en cas d'adoption d'un plan de répartition des réfugiés dans les pays de l'UE, ce dernier doit concerner uniquement les réfugiés, c'est-à-dire ceux qui ont le droit à un tel statut, et pas tous les migrants clandestins.

Migrants - Sputnik France
Crise des migrants: la Hongrie dénonce l’aide dérisoire de l'UE

Le ministre letton des Affaires étrangères Edgars Rinkevics a pour sa part proposé de rétablir des postes de contrôle aux frontières parmi les pays de l'Union européenne, suite à l'afflux de migrants.

Selon M.Kozlovskis, le plan de répartition des migrants est vivement débattu en Europe, et beaucoup de pays de l'Union européenne veulent ajouter des conditions qu'ils jugent importantes à ce plan. De plus, les deux autres républiques baltes ont déjà manifesté leur accord avec le plan. Le ministre a conclu que cette question engageait l'avenir de la Lettonie.

La crise migratoire actuelle a touché gravement beaucoup de pays de l'Union européenne. De 340.000 à 350.000 migrants sont déjà arrivés en Europe depuis le début de cette année. Cette crise semble être la plus difficile depuis l'époque de la Seconde Guerre mondiale.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала