Six morts dans des manifestations au Népal

© Flickr / Eunice ChanPolicemen standing guard in Nepal
Policemen standing guard in Nepal - Sputnik France
Cinq manifestants et un policier sont morts vendredi dans des affrontements dans le sud du Népal, où les manifestations s'intensifient contre le projet de nouvelle Constitution, a indiqué la police samedi.

"Cinq manifestants — deux à Mahottari et trois dans le district de Dhanusa — ont été tués après que la police ait été forcée de tirer sur des manifestants agressifs hier" samedi, a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police Kamal Singh Bam.

"Un policier a également été tué", a-t-il ajouté.

Le policier était en train d'être transporté à l'hôpital après avoir été frappé par les manifestants en se rendant à son travail quand la foule, en colère suite à la mort par balles des cinq protestataires par les forces de sécurité, a forcé l'ambulance à s'arrêter avant de sortir le blessé, de le tuer et d'incendier le véhicule.

Plus de 30 personnes, dont 11 policiers et un garçon de 18 mois, ont péri ces derniers jours dans des heurts entre manifestants et forces de l'ordre lors de défilés contre le projet de Constitution, qui prévoit le partage du pays en sept provinces.

Le mécontentement est particulièrement fort contre ce projet dans les plaines du Sud où des communautés marginalisées, en particulier les minorités Madhesi et Tharu, craignent d'être sous-représentées dans ce nouveau découpage.

La commission des droits de l'Homme du Népal a exhorté vendredi les deux camps à engager un dialogue pacifique et demandé au gouvernement de retirer ses troupes déployées pour le maintien de l'ordre.

Les travaux d'élaboration d'une nouvelle Constitution avaient débuté en 2008, deux ans après la fin de la guérilla conduite par les maoïstes qui a fait environ 16.000 morts et abouti à la fin de la monarchie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала