Migrants: Budapest envoie des militaires à la frontière serbe

La Hongrie, qui a accueilli samedi plus de 4.000 réfugiés, envisage de fermer sa frontière avec la Serbie le 15 septembre prochain.

Des dizaines de militaires hongrois ont été déployés dans le village frontalier de Röszke, devenu le lieu de passage des réfugiés sur la route de l'Europe.

La nuit dernière, des réfugiés ont tenté de percer la clôture métallique érigée le long de la frontière serbo-hongroise. Capturés par la police, il ont expliqué leurs actions par la prochaine entrée en vigueur des nouvelles lois qui rendront la frontière hermétique à partir du 15 septembre.

Des migrants à la frontière avec l'Allemagne - Sputnik France
La Hongrie mettra fin au transit des migrants non identifiés

Le premier ministre hongrois Viktor Orban a récemment prévenu que les migrants qui franchiraient illégalement la frontière, seraient arrêtés ou déportés. Toute tentative d'endommager la barrière frontalière sera également considérée comme un délit. Les autorités hongroises prévoient en outre de durcir la répression contre les passeurs de clandestins et de lancer une campagne de publicité pour dissuader les migrants à se rendre en Europe.

Des milliers de réfugiés qui traversent actuellement la Grèce, la Macédoine et la Serbie pour atteindre la frontière hongroise, n'arriveront pas à franchir la frontière avant le 15 septembre.

Le camp de migrants de Röszke, 10 septembre 2015 - Sputnik France
Intolérable cruauté dans un camp hongrois pour réfugiés

Près de 500.000 migrants sont arrivés dans l'Union européenne depuis le début de l'année. Ce nombre ne cesse d'augmenter. Selon la Commission européenne, la crise migratoire actuelle est la pire depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала