Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Maison Blanche informe: Moscou s'isolera en soutenant Assad

© East News APJosh Earnest, le porte-parole de la Maison Blanche
Josh Earnest, le porte-parole de la Maison Blanche - Sputnik France
S'abonner
Le Kremlin reste ferme concernant la Syrie: l'intervention dans les affaires intérieures du pays et l'imposition d’un scénario de développement occidental à son peuple est inadmissible.

La Russie approfondira son isolement sur la scène internationale si elle continue d'accorder un soutien au président syrien Bachar el-Assad, a annoncé lundi le porte-parole de la Maison Blanche Josh Earnest lors d'une conférence de presse.

Répondant à la question d'un journaliste sur l'évolution éventuelle de la situation si la Russie ne rejoint pas la coalition antiterroriste dirigée par les Etats-Unis, M.Earnest a affirmé que Moscou serait encore plus isolé au sein de la communauté internationale.

Vladimir Poutine - Sputnik France
Syrie: cinq messages géopolitiques de Vladimir Poutine
"Cela voudrait dire qu'ils réalisent des objectifs contraires à ceux fixés par près de 60 Etats qui luttent contre l'Etat islamique (EI) dans le cadre de la coalition antiterroriste menée par les Etats-Unis", a fait savoir le porte-parole de la Maison Blanche.

Dans le même temps, selon lui, les intérêts de la Russie ne contredisent pas totalement ceux du reste de monde.

"La Russie a intérêt à ce que cette coalition antiterroriste réussisse. Moscou voudrait sans aucun doute voir la réalisation efficace de la stratégie de neutralisation de l'EI", a rajouté Josh Earnest, tout en soulignant qu'"il est temps que Bachar el-Assad parte".

Le Kremlin estime pourtant qu'il est inadmissible d'imposer de l'étranger des scénarios de développement du pays au peuple syrien.

"Jusqu'à présent, personne n'a pu expliquer de façon raisonnable ce qui pourrait constituer une bonne alternative aux autorités officielles de Syrie afin d'assurer la sécurité dans le pays, de lutter contre le groupe Etat islamique et de sauvegarder l'intégrité du pays", a fait remarquer le porte-parole du président russe Dmitri Peskov le 12 septembre.

Sergueï Lavrov et John Kerry - Sputnik France
Présence militaire russe en Syrie: Washington inquiet
Depuis 2011, la Syrie est déchirée par un conflit armé qui a fait plus de 250.000 morts. Début 2014, le groupe djihadiste Etat islamique a commencé à intensifier son activité dans la région en cherchant à créer un califat sur les territoires irakiens et syriens tombés sous son contrôle.

Connu pour sa cruauté extrême, le groupe Etat islamique est considéré comme organisation terroriste par de nombreux Etats et est accusé par l'Onu, l'UE, les Etats-Unis ou encore la Ligue arabe, d'être responsable de crimes contre l'humanité, de crimes de guerre, de nettoyage ethnique et de génocide.

Depuis août 2014, une coalition internationale conduite par les Etats-Unis intervient militairement contre ce groupe.

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала