L’Eglise catholique prête à aider les réfugiés

Le Pape François a demandé à la communauté catholique d’accorder l’asile à ceux fuyant la guerre et la faim. Les paroisses, les monastères et les églises catholiques européennes devront ouvrir leurs portes aux réfugiés, en accueillant une famille chacun.

Les représentants de l'Eglise catholique se disent prêts à accueillir jusqu'à 100.000 personnes. L'Eglise aide toujours ceux qui sont dans le besoin, mais les paroisses sont cependant confrontées à de certaines difficultés, explique le Frère Pancrazio, du monastère de Saint Antoine de Gemona, dans un entretien pour Sputnik.

Le pape François (archives) - Sputnik France
Pape François: les crimes contre les migrants offensent l’humanité entière

"Nous sommes prêts, mais il existe une difficulté: les diocèses doivent savoir qui nous accueillons, qui sont ces gens qui arrivent et auxquels nous accordons notre hospitalité", a souligné le Frère Pancrazio.

Selon lui, l'accueil n'est qu'un premier pas, et des normes ainsi que des règles sur l'aide aux migrants et sur leurs relations à la société dans laquelle ils sont arrivés sont nécessaires. Sinon, des conflits entre les migrants et la population locale pourraient se produire, ce qui s'est déjà observé dans certains pays.

Le Frère Pancrazio a également souligné l'importance de savoir d'où les réfugiés proviennent, pour être sûr qu'ils ne sont pas des terroristes.

"Et quand nous aurons confiance en termes de sécurité, le diocèse pourra garantir l'hospitalité, et les citoyens pourront faire confiance aux personnes que nous accueillons", a conclu le Frère Pancrazio.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала