L'EI interdit l'utilisation des portables à Mossoul

© AP Photo / Militant website via APCombattants de l'EI
Combattants de l'EI - Sputnik France
Les djihadistes menacent d'exécution tous ceux qui tentent de s'opposer à leur gouvernement, indique le secrétaire de presse du Parti démocratique du Kurdistan.

Le groupe Etat islamique a enlevé 127 personnes à Mossoul, ville du nord de l’Irak qu'il occupe, pour avoir exploité un réseau mobile, a déclaré le secrétaire de presse du Parti démocratique du Kurdistan (PDK) Said Mamuzini.

"Les terroristes de l'EI ont enlevé 127 citoyens irakiens à Mossoul pour avoir exploité un réseau mobile", a annoncé la chaîne de télévision iranienne Press TV.

Le groupe djihadiste s'est emparé le 10 juin 2014 de Mossoul ainsi que d'autres villes de la province de Ninive. D'après M. Mamuzini, les combattants de l'EI punissent durement tous ceux qui tentent de s'opposer à leur gouvernement.

De même, le secrétaire de presse du PDK a indiqué que l'EI a fait exploser antérieurement 21 immeubles appartenant à des familles chrétiennes dans la ville irakienne de Bakhdida, à 30 km au nord-est de Mossoul.

Après la prise de Mossoul, les djihadistes ont posé un ultimatum aux chrétiens exigeant de se convertir immédiatement à l'Islam ou de payer chaque mois un impôt pour les non-musulmans à hauteur de 250 dollars, la djizia. En cas de non accomplissement, l'EI menace d'exécution.

En août 2014, près de 100.000 membres des anciennes communautés chrétiennes se sont enfuis pendant la nuit de la province de Ninive.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала