Réfugiés: l'Allemagne fait tout pour agacer ses voisins

© AP Photo / Matthias SchraderUne policière allemande se tient à côté de deux familles de réfugiés syriens près de Passau
Une policière allemande se tient à côté de deux familles de réfugiés syriens près de Passau - Sputnik France
Malgré ses promesses, la chancelière fédérale Angela Merkel s'est avérée incapable de maîtriser l'afflux des migrants se dirigeant vers son pays. Le durcissement de la position de Berlin fait comprendre à ses voisins qu'ils peuvent imiter l'exemple allemand.

L'Allemagne fait tout pour irriter ses voisins, et ce malgré le fait qu'elle en a besoin, constate Florian Eder, éditorialiste du quotidien conservateur Die Welt.

Selon lui, Angela Merkel se montre incapable de maîtriser la crise migratoire. Cette impuissance — si inattendue de la part de Berlin — est actuellement évidente pour toute l'Europe.

Chemins de fer allemands (archives) - Sputnik France
Migrants: l'Allemagne réintroduit les contrôles à ses frontières
La récente volte-face de la chancelière à l'égard des réfugiés a montré à l'Europe de l'est que Berlin était prêt à fermer ses frontières, à durcir la législation en matière d'octroi de l’asile aux réfugiés et à renvoyer ces derniers chez ses voisins, affirme Florian Eder.

D'après lui, ce brusque changement de position a donné des résultats négatifs. La Pologne et la Hongrie par exemple ne sont pas prêtes à accueillir des migrants dont le nombre ne cesse de grandir. Pour Varsovie et Budapest, la situation se présente comme suit: sans avoir consulté personne, la chancelière allemande a insufflé l'espoir à des centaines de milliers de personnes, mais s'est avérée incapable de laisser cet espoir se réaliser.

"Si l'on ne parvient pas à un consensus dans la crise des migrants, l'Union européenne finira par éclater", conclut le journaliste.

Depuis le début de l’année 2015, près de 500.000 réfugiés sont arrivés dans l'UE et chaque jour, des milliers de nouveaux arrivants viennent grossir leurs rangs. Selon la Commission européenne, la crise migratoire actuelle est la plus importante depuis la Seconde Guerre mondiale. Bruxelles invite les pays de l'UE à accueillir jusqu'à 160.000 réfugiés au cours des deux prochaines années.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала