Quand la course aux "like" devient fatale

En 2015, le selfie a causé plus de morts que les attaques de requins.

Pape François. Archive photo - Sputnik France
Pas de drones, ni de perches à selfie pendant la visite du pape aux Etats-Unis
Le selfie, cet autoportrait au smartphone, très à la mode, est plus dangereux que les squales, a conclu le site d'information américain Mashable. Dans son rapport, l'édition fait état d'une statistique déplorable: au cours de cette année, 12 personnes sont mortes dans le monde en faisant un selfie, contre 8 ayant péri des suites d'une attaque de requin.

Les gens n'hésitent pas à se mettre dans des situations extrêmes afin de faire brondir les "like" sur les réseaux sociaux. Les exemples de décès incongrus d'amateurs d'autoportraits ne manquent pas.

La première cause de mortalité est la chute. Ainsi, le 18 septembre, une touriste japonaise, Hideto Ueda, s'est tuée, portable à la main, en tombant dans les escaliers du célèbre Taj Mahal (Inde, ndlr).

Les collisions avec un train occupent la deuxième place dans cette "catégorie". En Inde, trois étudiants sont décédés en voulant faire un selfie devant un train arrivant, sans voir qu’un autre convoi fonçait à vive allure sur la voie où ils se tenaient.

Une tarte trop délicieuse - Sputnik France
Une cuillère à selfie pour ceux qui veulent partager leur déjeuner en ligne
Désirant se prendre en photo avec une arme chargée sur la tempe, un jeune vétérinaire mexicain s’est tiré une balle dans la tête. Deux randonneurs anglais ont été mortellement foudroyés en utilisant une perche à selfie. Désespéré, un Britannique de 19 ans a tenté de se suicider après avoir fait plusieurs centaines de selfies sans en trouver un seul réussi. La liste de ces incidents n'en finit plus.

Cependant, une photo peut-elle être mise en balance avec la vie? En réaction à cette mode mondiale, la Russie avait lancé en juillet dernier une campagne de sensibilisation afin d'inciter les mordus d'autoportraits à prendre davantage de précautions avant de se photographier.

La police russe a publié un guide des "selfies sans danger" contenant une liste de mesures à prendre afin d'éviter que la dernière photo ne soit posthume. Cette brochure est distribuée dans les établissements scolaires et universitaires ainsi que lors de manifestations publiques.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала