Fourniture d'armes en Syrie: aucune revendication politique de la part de la Russie

Si elle fournit des armes modernes en Syrie et en Irak, la Russie ne présente néanmoins pas de revendications politiques, contrairement à ce que font d'autres fournisseurs d'armes, a souligné le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov en marge de l'Assemblée Générale de l'Onu.

"Nous aidons le gouvernement syrien ainsi que le gouvernement irakien en fournissant des armes modernes aux nos partenaires et ne présentant pas de revendications politiques contrairement à ce que font d'autres fournisseurs d'armes", a déclaré M. Lavrov en marge de l'Assemblée Générale de l'Onu.
Aujourd'hui, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s'est entretenu avec le secrétaire d'État des États-Unis John Kerry.

Sergueï Lavrov et John Kerry - Sputnik France
Entretien Lavrov-Kerry: la Russie et les USA prêts à travailler ensemble
Lors de la rencontre, M.Lavrov a évoqué le sujet de la création d'un centre de renseignement de la Russie, de la Syrie, de l'Irak et de l'Iran à Bagdad. Ce centre serait destiné à la coordination des efforts dans la lutte contre le groupe terroriste Etat islamique.

M.Kerry, pour sa part, s'exprimant sur l'initiative russe de coordination des efforts dans la lutte contre l'EI, a souligné que tous les efforts devraient être communs. Selon lui, ce n'est pas le cas actuellement.

Selon la déclaration de M.Lavrov, suite à la rencontre avec M.Kerry, les Etats-Unis considèrent que les actions de la coalition contre l'EI n'ont pas besoin de l'accord du Conseil de sécurité de l'ONU, mais la Russie considère cela comme une violation du droit international.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала