"Ne le jette pas! On le servira à l'AG de l'Onu"

© POOL / Aller dans la banque de photos"Ne le jette pas! On le servira à l'AG de l'Onu"
Ne le jette pas! On le servira à l'AG de l'Onu - Sputnik France
Les chefs cuistots de l'Organisation des Nations unies ont dévoilé quelques secrets culinaires de l'Assemblée générale de l'Onu.

Vitali Tchourkine quitte la salle - Sputnik France
Porochenko intervient à l'AG de l'Onu: l'ambassadeur russe quitte la salle
On aurait tort de croire que l'Assemblée générale de l'Onu est un événement d'une portée exclusivement politique. C'est également une grande aventure culinaire qui se prépare plusieurs mois avant l'ouverture solennelle en septembre. Les cuisiniers de l'Onu vous entraînent derrière les coulisses culinaires de l'Onu.

Selon Den Lopes, cuisinier à l'Onu, il est plus facile de servir les 4.000 membres du personnel de l'organisation que 150 leaders mondiaux réunis. Les forces de sécurité veillent inlassablement sur le contenu des assiettes présidentielles. Chaque plat — soit le dessert, soit l'entrée — subit un contrôle minutieux.

Russian President Vladimir Putin - Sputnik France
Vladimir Poutine s'exprime avant son intervention à l'Onu
Cependant, malgré toute la variété des goûts gastronomiques, les dirigeants préfèrent généralement la cuisine européenne traditionnelle et les spécialités françaises en particulier. Les présidents se régalent d'habitude de veau en papillote, de mousse au poulet, de filet mignon et, naturellement, de foie gras.

Pourtant, il en sera autrement cette année. Le problème de l'environnement et du développement durable étant dans le collimateur des négociations à l'Onu, la cuisine reflètera également ces problèmes de l'actualité.

Ainsi, des cuisiniers ont trouvé le moyen afin d'étonner leur public difficile et gastronomiquement expérimenté:

"Nous voulions préparer quelque chose de bon en utilisant des produits qui finissent généralement à la poubelle", a dévoilé Dan Barber, copropriétaire des restaurants Blue Hill.

Dans le cadre de la 70ème Assemblée générale de l'Onu on sert, entre autres, des plats végétariens à base d'amidon alimentaire et de déchets industriels de maïs. "C'est un déjeuner américain modèle préparé à l'envers. Au lieu du bœuf, nous avons farci les hamburgers avec le maïs dont on nourrit généralement le bétail", a confié M. Barber.

Ventres remplis, les chefs d'Etat décideront ensuite de notre sort lors des prochaines réunions. Reste à espérer que notre avenir ne ressemble pas à leurs déjeuners…

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала