Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Turkish Stream: une délégation russe attendue en Turquie

© AP Photo / Selcan HacaogluTurkish Stream
Turkish Stream - Sputnik France
S'abonner
Une délégation russe se rendra en Turquie pour discuter des aspects techniques de l'accord intergouvernemental sur le projet de gazoduc Turkish Stream, a déclaré le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak.

Vendredi, Alexandre Novak et le ministre turc de l'Énergie et des Ressources naturelles Ali Rıza Alaboyun ont mené des négociations dans le cadre de la rencontre des ministres de l'Energie du G20. D'après le ministre russe, toutes les questions concernant les relations entre les deux pays dans le domaine de l'énergie (pétrole et gaz, électricité, atome civil) ont été évoquées.

Рабочий визит В.Путина вТурцию - Sputnik France
Turkish Stream: Poutine et Erdogan discuteront du gazoduc à l'automne

"Nous avons convenus que le gazoduc Turkish Stream était un projet nécessaire et mutuellement intéressant. Mais aujourd'hui, puisque nous attendons les élections au parlement (turc, ndlr) et la formation d'un nouveau gouvernement, l'accord final sur le texte de l'accord (intergouvernemental, ndlr) sera développé par un nouveau gouvernement", a annoncé Alexandre Novak.

"Pourtant, le travail courant continue. Nos spécialistes viendront prochainement pour discuter des aspects techniques liés à la préparation du texte que nous et le nouveau gouvernement considérerons comme un texte de base" a-t-il ajouté.

Gazoduc Turkish Stream - Sputnik France
Gazoduc Turkish Stream
Le ministre a également remarqué qu'une nouvelle ristourne supplémentaire pourrait être envisagée, comme convenu, en cas d'augmentation de la quantité de consommation du gaz. Cette question sera considérée simultanément avec l'accord intergouvernemental.

Le Turkish Stream est un projet de gazoduc sous-marin d'une capacité de 63 milliards de m³ de gaz par an. Reliant la Russie à la Turquie, il devrait déboucher sur la frontière turco-grecque pour alimenter un hub gazier dont la construction est également prévue. Ce nouveau gazoduc sera opérationnel à partir de décembre 2016. Ce projet vient remplacer celui de South Stream, abandonné par Moscou en décembre 2014 en raison de la position hostile de l'Union européenne. Le gazoduc South Stream devait acheminer du gaz par le fond la mer Noire vers la Bulgarie et desservir la Hongrie, l'Autriche et l'Italie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала