Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Pyongyang invite les USA à conclure un traité de paix

© Sputnik . Ilya Pytalev / Aller dans la banque de photosDrapeau de la Corée du Nord
Drapeau de la Corée du Nord - Sputnik France
S'abonner
Pyongyang déclare souhaiter mettre fin à la Guerre de Corée (1950-1953), le remplacement de l'accord d'armistice par un traité de paix étant un moyen d'assurer la paix et la sécurité dans la péninsule coréenne et de normaliser les relations avec les Etats-Unis.

Les Etats-Unis devraient "réagir positivement à la proposition de Pyongyang pour remplacer l'actuel accord d'armistice par un traité de paix", déclare le ministère nord-coréen des Affaires étrangères. 

"Nous espérons que les Etats-Unis finiront par renoncer à la politique anachronique en faveur du maintien de cet accord fragile, étudieront attentivement notre offre et y réagiront positivement", lit-on dans la déclaration, citée par l'agence nord-coréenne KCNA.

Selon la diplomatie nord-coréenne, en cas de réponse positive, "il serait possible de créer dans la péninsule un mécanisme de maintien de la paix à long terme", d'instaurer un climat de confiance et de nouer un dialogue constructif. 

La proposition de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) a été exposée par son ministre des Affaires étrangères, Ri Su-yong, dans son discours prononcé début octobre devant l'Assemblée générale des Nations unies. 

"Si les Etats-Unis procèdent à des changements politiques courageux, une amélioration spectaculaire de l'environnement de sécurité de la péninsule coréenne se produira et elle répondra en fin de compte aux inquiétudes américaines sur la sécurité", a souligné M.Ri.
 
 "C'est la meilleure option que nous puissions nous permettre", a-t-il ajouté.

La Guerre de Corée s'est achevée de facto par un armistice. En l'absence de traité de paix, les pays concernés sont toujours juridiquement en état de guerre.  

Depuis 2010, Pyongyang déclare vouloir s'engager dans des discussions directes avec les Etats-Unis, alors que Washington insiste pour que les négociations se déroulent à Six (les deux Corées, la Russie, la Chine, les Etats-Unis et le Japon).

Corée du Nord, Yongbyon installation nucléaire, réacteur principal - Sputnik France
RDPC: le réacteur nucléaire de Yongbyon fonctionne à nouveau

 
Lancées en 2003 à Pékin, ces négociations sur le nucléaire nord-coréen ont été suspendues fin 2008. Depuis octobre 2006, Pyongyang a procédé à plusieurs essais nucléaires plus ou moins réussis, bien que la Corée du Nord soit sous le coup de sanctions des Nations unies pour ses essais balistiques et nucléaires.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала