Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Damas espère que la Russie implantera une base militaire à Lattaquié

© Sputnik . Vladimir Trefilov / Aller dans la banque de photosAmbassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République arabe syrienne à Moscou, Riad Mohammad Haddad
Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République arabe syrienne à Moscou, Riad Mohammad Haddad - Sputnik France
S'abonner
Bien que les autorités de Damas n'aient pas encore demandé à la Russie de mettre en place une base militaire en Syrie, elles espèrent toutefois que Moscou ne tardera pas à le faire.

Damas n'a pas pour le moment demandé à Moscou d'implanter une base militaire à Lattaquié, mais il espère qu'une telle base fera un jour son apparition, a déclaré l'ambassadeur syrien en Russie, Riad Haddad, dans une interview à l'agence Sputnik.

La Flottille russe de la Caspienne attaque l'EI en Syrie - Sputnik France
Syrie: les technologies militaires russes en action
"Nous n'avons pas envoyé une telle demande, mais espérons que nos amis russes ouvriront une nouvelle base en Syrie", a indiqué l'ambassadeur. Il s'agit d'une base militaire que la Russie pourrait implanter en plus de son centre d'entretien et de ravitaillement dans le port de Tartous.

"Si vous voulez connaître mon opinion, je souhaite que cela se produise demain, et ce dans n'importe quelle région du pays", a ajouté le diplomate.

Interrogé sur la situation qui prévaut en Syrie depuis le début des frappes aériennes russes, M. Haddad a fait savoir que les terroristes de l'Etat islamique avaient commencé à se retirer vers la frontière turque.

Les avions militaires russes à Lattaquié - Sputnik France
La base aérienne de Lattaquié, cœur des opérations anti-EI (vidéo)
Les frappes ciblées de l'aviation russe ont détruit près de 40% des infrastructures du groupe djihadiste, a indiqué l'ambassadeur, soulignant que cette opération visait uniquement les terroristes.

"Il s'agit des bombardements dirigés contre les régions qui abritent des armements. Par conséquent, il n'y a pas et il ne peut pas y avoir d'opposants politiques sur ces territoires. Les bombardements visent uniquement les groupes terroristes opérant dans les régions concernées: l'Etat islamique, le Front al-Nosra, l'Armée de la Conquête et l'Armée de l'Islam (Jaysh al-Islam). Il existe également d'autres formations, plus petites, qui font partie de ces quatre groupes islamistes", a précisé le diplomate

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала