Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Vietnam-Syrie: les présidents US mentent à leur pays et au monde entier

S'abonner
Un livre intitulé "Le dernier des hommes du président" vient de voir le jour aux Etats-Unis. Il est consacré au conseiller à la sécurité nationale de Richard Nixon et contient entre autres la correspondance entre M.Nixon et Henry Kissinger, notamment sur la guerre du Vietnam.

Le président Nixon n'évaluait pas comme efficaces les bombardements américains du Vietnam, mais déclarait le contraire dans ses interviews, constate dans son livre l'historien vietnamien Vu Quang Hien, ajoutant que ce mensonge lui était nécessaire pour être réélu pour un second mandat. 

"En dix ans de contrôle total de l'espace aérien du Laos et du Vietnam, nous avons reçu un résultat nul. Quelque chose ne va pas avec la stratégie ou l'Armée de l'air des Etats-Unis", écrivait à l'époque le locataire de la Maison Blanche. 

Quoi qu'il en soit, le président affirmait en public que les frappes aériennes au Vietnam étaient extrêmement efficaces.  

Selon l'auteur du livre, le but de Washington consistait à fixer la division du Vietnam et à créer dans sa partie sud un Etat proaméricain. 

"Pour cela, Washington a mené une guerre cruelle qui a coûté au Vietnam d'immenses pertes humaines et d'énormes destructions. Pourtant, les Etats-Unis n'ont pas réussi à obtenir leur objectif, et le président Nixon le comprenait très bien sans le reconnaître toutefois publiquement", relève Vu Quang Hien. 

Et de rappeler que les Américains avaient dû finalement se retirer du Vietnam. 

"Les bombardements massifs du Nord-Vietnam qui avaient transformé notre pays en désert ne les ont pas aidés", a constaté l'auteur, ajoutant que tout comme il y a 40 ans, le président Nixon mentait à son peuple, le président américain Barack Obama ment aujourd'hui au peuple de l'Amérique et au monde entier sur la lutte menée par les Etats-Unis contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI). 

Vu Quang Hien constate que depuis plus d'une année la coalition occidentale conduite par les Etats-Unis "combat" l'EI, mais cette organisation est devenue encore plus puissante. 

"Est-il possible qu'avec toute leur puissance militaire et leurs armes les plus performantes, les Etats-Unis ne puissent pas infliger des pertes significatives en forces vives et aux matériels de l'EI? Il est difficile d'y croire. C'est que le véritable objectif des Américains ne consiste pas du tout à combattre l'EI, mais à renverser le président syrien légitime", souligne l'auteur qui met en garde contre les conséquences de la politique américaine, citant à titre d'exemples l'Irak et la Libye. 

"Et toutes les déclarations sur la lutte contre le terrorisme, ce n'est qu'un mensonge pur et simple pour duper le peuple américain et les peuples d'autres pays, conclut l'historien vietnamien.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала