Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Italie: le trafic d’enfants égyptiens bat son plein

© AFP 2021 Aris MessinisEnfants réfugiés. Image d'illustration
Enfants réfugiés. Image d'illustration - Sputnik France
S'abonner
Une fois arrivés en Italie, les enfants réfugiés en provenance d’Egypte sont victimes de violences et du trafic d’êtres humains, a déclaré le ministre égyptien de l’Immigration Nabila Makram suite à un nouvel incident impliquant des migrants, survenu au début de cette semaine.

Mardi dernier, des garde-côtes italiens ont intercepté une embarcation de migrants à bord de laquelle se trouvaient au moins 560 enfants âgés de moins de 11 ans, écrit le quotidien italien La Stampa.

НАТО - Sputnik France
Manœuvres de l'Otan: "l'Italie sert de laboratoire militaire des USA!"

A présent, les enfants sont en sécurité: l'Italie a mis à leur disposition un logement approprié ainsi que de la nourriture en quantité suffisante, poursuit le journal.

L'incident n'est toutefois pas unique en son genre. Ainsi, M. Makram a fait remarquer que le problème concernant les enfants réfugiés constituait un véritable "drame national", étant donné que ceux-ci devenaient souvent les "esclaves de dealers et étaient victimes de violences sexuelles".

Un bon nombre d'organisations non-gouvernementales avaient déjà évoqué ce problème de taille à plusieurs reprises, tout en soulignant qu'à peine arrivés en Italie, les enfants réfugiés originaires d'Egypte étaient soumis à un travail dur et pénible, au trafic de drogues, à la violence sexuelle et à la prostitution.

Колизей - Sputnik France
L’Espagne et l’Italie nostalgiques des touristes russes

Il est question de tout un réseau de trafic d'êtres humains dont les membres cherchent des enfants en Egypte, les font transporter en Italie et les vendent par la suite à des groupes criminels locaux. D'après le journal, le "quartier général" des trafiquants se situe à Rome.

Le président de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Caire, Aswat Masriya, estime que le nombre d"enfants réfugiés, déjà considérable, ne cessent de croître: sur 4.000 migrants clandestins se rendant en Italie, au moins la moitié est constituée de mineurs.

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала