Assange recommande d'éviter les e-mails pour lutter contre l'espionnage

D'après le fondateur du site lanceur d'alertes Wikileaks, "les journalistes sont traités par les services de renseignement comme des espions", et pour cela, ils "doivent apprendre les méthodes du contre-espionnage pour protéger leurs sources".

Julian Assange a estimé samedi lors de l'entretien avec les journalistes du quotidien Le Soir qu'il faut que "les gens qui n'ont pas dix années d'expérience en cryptographie" utilisent la poste traditionnelle comme méthode de contre-espionnage.

Facebook - Sputnik France
La Belgique accuse Facebook d'espionnage de masse

Or, selon lui, même s'il s'agit "de vieilles techniques qui appartiennent au renseignement", il faudrait mieux suivre de tels conseils car actuellement "les journalistes sont traités par les services de renseignement comme des espions".

De même, en répondant à la question de ce qu'il faut protéger en premier lieu, les lois ou les technologies, M.Assange a tout de suite répondu, "nous devrions faire les deux, car il est rare que la protection ne repose que sur l’un des deux registres".

German Chancellor Angela Merkel delivers her speech at the German parliament Bundestag in Berlin. - Sputnik France
Wikileaks révèle une vaste campagne d'espionnage US en Allemagne

Cependant, le chef de Wikileaks a lancé "lorsqu’on parle de protection des sources, les réalités matérielles et technologiques sont plus importantes que les lois", car il estime que "s’il existe une possibilité, pour les agences de renseignement ou les services d’enquête d’un État ou les officines transnationales privées, d’intercepter vos communications avec une source, ils le feront, que la loi les y autorise ou non".

Donc c'est exactement pour cette raison que Julian Assange a recommandé aux journalistes d'utiliser la poste traditionnelle au lieu des e-mails.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала