L'OMS classe la charcuterie parmi les cancérogènes

L'Organisation mondiale de la santé a inclus la viande transformée dans la liste des produits hautement cancérogènes, au même titre que le tabac et l'alcool ainsi que la viande rouge.

Viande - Sputnik Afrique
GB: assimiler les mangeurs de viande aux fumeurs
Amateurs de jambon, de saucisson et même de bacon, prenez garde car selon un rapport récemment publié par l'Organisation mondiale de la santé, ces aliments s'avèrent favorables au développement du cancer et côtoient, par le degré de leurs effets néfastes pour la santé de l'homme, la cigarette, l’arsenic, l’amiante et l’alcool.

D'après les recherches effectuées, une consommation quotidienne de 50 grammes de viande transformée, dont toutes les viandes salées, fumées ou ayant subi tout autre processus visant à en améliorer le goût ou la conservation, accroîtrait le risque de cancer colorectal, de la prostate et du pancréas de 18%.

Quant à la viande rouge, une consommation de 100 grammes par jour permettrait d'accroître ce risque de 17 %. Cependant, il ne sied pas pour le moment de prendre cet avertissement pour argent comptant, le lien de causalité n'étant pas établi de manière définitive.

Il n'est donc pas encore temps de rayer la viande de la liste des courses car elle comporte également des effets bienfaisants et est indispensable pour le fonctionnement de l'organisme humain.

Burger - Sputnik Afrique
Prenez garde à ces produits qui réduisent la taille du cerveau!
Le ministre français de l'agriculture a ainsi tenté de freiner une éventuelle "chasse à la viande":

"Je ne veux pas qu'un rapport comme celui-là sème encore plus la panique chez les gens", a déclaré Stéphane Le Foll, lors d'une rencontre avec la presse.

"Au-delà d'un certain niveau de consommation, on peut avoir un cancer. On le savait déjà. On peut et on doit consommer de la viande, mais on doit le faire de manière raisonnable", a-t-il assuré.

L'institut nord-américain de la viande a également rappelé que presque tout ce qui nous entoure peut être cause de cancer. Les chercheurs américains ont ainsi étudié la composition du tissu des vêtements de yoga et en ont tiré une conclusion bien déplorable: le tissu ne contient qu'un seul élément ne se rapportant pas à la liste des produits cancérogènes.


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала