L’opposition syrienne radicale annonce l’utilisation de boucliers humains

La coalition d’insurgés syriens Armée de l’islam compte utiliser des otages et des prisonniers de guerre enfermés dans des cages comme "boucliers humains" contre les frappes aériennes effectuées par l’armée du président Bachar el-Assad et les Forces aérospatiales russes, rapporte le journal américain New York Times.

En guise de confirmation, l'opposition radicale a publié sur les réseaux sociaux des vidéos et des images avec le hashtag "cages de protection" représentant des hommes et des femmes transportés dans des cages dans les rues de Douma, bourgade située non loin de Damas.

D'après Baraa Abdulrahman, média-activiste proche de l'Armée de l'islam, les djihadistes envisagent d'utiliser comme "boucliers humains" des prisonniers de guerre, pour la plupart des alawites de l'armée d'Assad, ainsi que des membres de leurs familles. Ils comptent placer des dizaines de "cages de protection" sur les toits des maisons et dans les rues de toutes les zones sous leur contrôle.

Le groupe terroriste Etat islamique avait déjà utilisé des civiles comme boucliers humains afin d'empêcher l'armée gouvernementale de libérer des territoires occupés.

La Syrie est secouée depuis plus de quatre ans par un conflit intérieur qui a déjà fait plus de 150.000 morts, des civils pour la plupart. Plus de 2,3 millions de Syriens ont dû fuir le pays en raison des hostilités. Les forces gouvernementales font face à des groupes armés de différentes origines qui comprennent des mercenaires étrangers.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала